[Critique] Shazam (2019) 8.5/10 - DC voit la lumière
  Cinéma   Séries/TV   SVOD   Mangas   Cartoons   Jeux vidéo Gaming   Événements   Comics
Worlds of DC Sorties MCU Swipe CS
L'équipe Contact
8.5
10
DC voit la lumière
Mohamed Mir 29 March 2019 15:35

Billy Batson. Shazam. Son nom ne vous dit peut-être rien et pourtant, c'est le prochain film DC qui va envahir le monde. Si vous le connaissez déjà, préparez-vous à voir l'adaptation live qu'il méritait, avec Asher Angel derrière les traits de Billy et Zachary Levi sous le costume de Shazam! dans cette aventure avec du coeur et du fun. Avec Aquaman, Warner Bros. Pictures/DC Films continuent vers la lumière avec les critiques et le public qui sont au rendez-vous mais est-ce que Shazam continue dans cet élan ?

Cliquez pour dévoiler les Spoilers

Les points positifs


  1. Drôle, fun et inattendu


    C'est frais et personne ne s'attend à ce que ça puisse accrocher et pourtant, c'est exactement ce qui se passe. On a là un bon mélange d'humour, d'action et de moments un peu plus sérieux, sans trop en faire dans chacun des domaines pour apporter une certaine harmonie à toute cette histoire.

  2. Un héros moins connu


    On sort des têtes d'affiches que tout le monde connaît depuis des décennies et on s'intéresse à un personnage qui est pourtant aussi ancien que les premiers super-héros que sont Superman et Batman (qui ont déjà 81 et 80 ans respectivement). Il y a un côté tragique à son origine mais beaucoup moins que les autres héros de la Justice League, Billy reste un adolescent qui obtient ses pouvoirs parce qu'il les a mérité, ils n'ont pas été un fardeau ou quelque chose qu'il avait toujours en lui.

  3. Tout le monde peut s'identifier à lui


    Contrairement à plusieurs super-héros, Shazam! est intéressant par le fait que l'on puisse s'identifier à lui très facilement. Nous avons tous été jeune et nous avons tous pensé au moins une fois à ce que nous ferions si nous avions des super-pouvoirs. Et c'est un peu ce qui rend ce film fun puisque certaines des choses que Billy fait feront rire, tout simplement parce que certaines personnes auraient très bien pu les faire à sa place.

  4. La question du choix d'être un super-héros


    On en revient au choix d'avoir des pouvoirs ou non, le questionnement du film reste un peu celui de savoir quoi faire des responsabilités qu'impliquent de grands pouvoirs (vous avez la référence ?). Billy va devoir apprendre à accepter ce qui lui a été donné mais son ennemi est l'exemple parfait des erreurs que l'on fait avec trop de pouvoir (et Black Adam en sera un meilleur exemple). Même s'il a obtenu ces pouvoirs dont il ne voulait pas initialement, il a fait le choix de les maitriser et d'en faire quelque chose…

  5. Mark Strong en Sivana


    Certains diront qu'il manque de quelque chose, d'autres diront que c'est seulement Lex Luthor de Smallville en version améliorée, le fait est que Dr. Sivana ne laisse pas indifférent en tant que premier grand ennemi que Billy doit affronter. Il sait ce qu'il fait, il est obsédé par le rejet dont il a fait preuve étant petit et il a un désir de montrer qu'il est méritant. À quel prix ? C'est une autre question mais son personnage a seulement été montré et il aura le temps de se développer dans la suite !

  6. Un scénario crescendo


    C'est un peu logique quand on y pense mais il faut quand même le noter, le film essaie de monter son intrigue de manière progressive, non seulement du côté de Billy mais aussi en parallèle du côté de Sivana. Plusieurs indices sont posés par-ci, quelques références par-là et le tout donne quelque chose qui s'améliore au fur et à mesure.

  7. L'esprit de famille


    À défaut d'avoir un esprit de famille biologique, le film va apprendre à Billy qu'il n'y a pas besoin d'être liés par le sang pour être une vraie famille. C'est même assez important qu'un film montre aussi les problèmes et surtout les avantages des foyers d'accueil/familles d'adoption. C'est un moyen de s'ouvrir aux autres et d'accepter ce qu'on est, tout en essayant de créer des liens avec des personnes qui montreront toujours le meilleur d'eux-mêmes.

  8. Black Adam est évoqué


    Depuis 2014, nous savons que Dwayne "The Rock" Johnson incarnerait le fameux Black Adam, ennemi juré de Shazam, mais entre temps il a été décidé que le personnage aurait d'abord droit à son introduction dans un film solo avant d'affronter directement Billy Batson. L'acteur et son équipe ne sont pourtant pas absent de ce film, déjà ils le produisent mais son personnage est évoqué par le Sorcier Shazam! quand il explique à Billy comment et pourquoi il choisit un nouveau champion. La silhouette de Black Adam est reconnaissable et la tête ressemblait beaucoup plus que prévu à celle de notre cher Dwayne Johnson… le moment fatidique approche !

  9. Superman est dans le film


    Si vous voulez votre dose de Superman, attendez les dernières secondes du film. Voilà !

  10. Les deux scènes post-générique


    - la première scène tease ce qui se passera dans la suite, avec l'arrivée d'un autre ennemi de Billy


    - la seconde scène fait office de petite blague, elle est même utilisée dans la promo en Chine


Les points negatifs


  1. Pas d'explication sur l'acronyme Shazam


    Pas une seule fois dans le film le Sorcier ou même Billy ne font référence à la signification de l'acronyme Shazam. Tout est bien plus "humanisé" ou plutôt mis dans un contexte de super-héros, à chaque pouvoir découvert Billy les décrit comme s'il lisait un comic book et ni Billy ni le Sorcier n'ont expliqué que ces pouvoirs proviennent des héros les plus puissants de l'époque : la sagesse de Salomon, la force de Hercule, l'endurance d'Atlas, les pouvoirs de Zeus, le courage d'Achille et la vitesse de Mercure.

  2. Le sorcier Shazam disparaît un peu vite


    Avant même d'être un peu plus mis devant la caméra ou de rester en tant que mentor qui apprendra à Billy les erreurs qu'il fait, tout en apprenant à être quelqu'un de plus "humain" aux côtés de Billy, notre cher Djimon Hounsou incarne parfaitement le Sorcier mais pour vraiment trop peu de temps avant qu'il ne disparaisse. Est-ce une mort ou une simple disparition temporaire le temps que les 7 péchés capitaux ne soient enfermés, il aura eu trop peu de présence à l'écran.

  3. La fin part un peu dans tous les sens


    Même si l'arrivée de la Shazam Family fera plaisir à tout le monde, il faut avouer que le combat final entre les enfants devenus adultes et les péchés capitaux part un peu dans tous les sens, entre des effets spéciaux qui vont un peu partout et le mélange d'humour alors que tout est critique, c'est quelque chose qui pourrait déplaire à certaines personnes.


Si vous avez aimé AQUAMAN (et un peu moins aimé les films DC précédents) alors vous allez adorer SHAZAM! qui montre bien que DC Films est (déjà) bien lancé auprès du grand public. David F. Sandberg réussit à retranscrire sur grand écran l'histoire d'un personnage qui n'a été vraiment apprécié qu'à travers les séries d'animation ou les films d'animation. Celui qui devrait s'appeler Captain Marvel, en face d'une certaine Captain Marvel de chez Marvel Studios, n'a pas à être comparé à d'autres films de super-héros tant il se démarque plutôt bien.

On ne joue pas sur des enjeux phénoménaux, ou pas totalement, on se recentre un peu sur le personnage et son entourage au lieu de tout de suite mettre en avant le super-héros à la cape. C'est vraiment drôle et rempli de références, pas seulement par rapport aux films DC, et le générique de fin vaut la peine d'être mentionné à sa juste valeur aussi. Maintenant, il ne reste plus qu'à attendre de voir la réception dans le monde et attendre de voir quels seront les plans de WB/DC pour la suite des aventures de Zachary Levi !



Publicité



Accepter
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.