[Critique] Suicide Squad (8/10) - Critiqué mais réussi
  Cinéma   Cartoons   Mangas   Séries/TV   Jeux vidéo Gaming   Événements   Comics   High-Tech
L'équipe Newsletter
Contact Nous rejoindre
8
10
Critiqué mais réussi
05 August 16 20:58

Les critiques de la presse US n'ont pas été très gentilles après l'avant-première mondiale à New York. La presse FR et quelques blogs FR ont aussi ajouté leur couche de critiques négatives… mais est-ce que le film de David Ayer sur les méchants de l'univers DC Comics peut être considéré comme un échec ?

Pourquoi je ne suis pas spécialement d'accord avec les avis négatifs autour de film et surtout pourquoi ai-je vraiment aimé le film ? Voici le top des raisons que je peux lister après mon 1er visionnage du film (puisque je compte le revoir pour être plus objectif) :

Les +
  1. Enfin des méchants
    Fini l'histoire des super-héros qui sont bons et qui le restent. Place à certains des méchants les plus iconiques de l'univers DC, c'est tout de même la seule fois qu'autant de méchants sont montrés à l'écran !

  2. Des backstories bien amenées
    Chaque personnage bénéficie d'une introduction courte mais très claire pour le public. Suffisamment d'informations sont données pour expliquer comment ils sont arrivés dans la prison secrète d'Amanda Waller.

  3. Un comic book en live
    Que ce soit l'introduction du film ou les introductions des personnages ou encore quelques moments du film qui montrent les caractéristiques des personnages, David Ayer tient sa promesse de nous faire voyager dans un comic book vivant, son style est très graphique et joue sur les couleurs pour donner de la vivacité au film.

  4. Exploration de nouveaux personnages
    L'Enchantress, Harley Quinn, Killer Croc et Slipknot n'avaient encore jamais été interprétés sur le petit ou grand écran, ainsi les acteurs/actrices qui doivent les incarner ont eu la lourde responsabilité de bien représenter ce qu'ils sont dans les comics. Et c'est plutôt intéressant, du moins pour ceux qui ont assez de temps à l'écran…

  5. De bons choix musicaux
    Aucun reproche à faire, une fois de plus dans un film WB/DC, la bande originale correspond au thème du film et réussit à nous plaire. Un mélange de nouveautés et de reprises, toutes pour donner un ton plus vif à l'action du film !

  6. La relation Harley/Joker sous un nouveau jour
    Alors que nous avions toujours eu l'habitude de voir une relation basée sur la folie du Joker qui profitait de la jolie Harley, cette facette est d'abord explorée avant que le Joker commence à se montrer plus humain quand il sauve Harley de la cuve dans laquelle elle saute pour lui. Le "roi de Gotham" réussit à enfin trouver sa "reine" en Harley Quinn, faisant ainsi de leur relation une belle romance mais aussi marquant le coup en créant un couple puissant dans cet univers cinématographique.

  7. Rythme changeant
    C'est une chose que certaines personnes reprocheront à Ayer mais c'est un détail qui m'a fait apprécier le film, tout comme un comic book. Au début, tout est lent, l'intrigue prend le temps de se construire avec un peu de mystère. Puis, au milieu, le rythme s'accélère assez rapidement une fois arrivé sur le champ de bataille. Et à la fin, tout est mouvementé au point d'aller dans tous les sens, chose qui est normal quand on parle de super-vilains !

  8. Questionnement sur les choix qui motivent les méchants
    Will Smith et David Ayer le répètent souvent lors de la promotion du film, c'est un film dans lequel il est question des méchants contre le mal, de ce qui fait que vous ne pouvez plus être pardonné et des choix qui changent leur existence. C'est une partie qui n'est pas toujours exploré quand on parle des méchants, c'est aussi intéressant de savoir ce qui les motive dans la vie.

  9. 5ème mais meilleur adaptation de comics de l'année
    Moins jeunot que Deadpool, plus d'intrigue que Batman v Superman, plus de charisme que X-Men Apocalypse, plus complet que Civil War… jusque là, après l'avoir vu une seule fois, Suicide Squad se positionne à la première place de mon top des comic book movies de l'année. Reste à le voir une seconde fois pour être plus objectif et forcément, voir Doctor Strange qui est le chéneau manquant.

  10. Drôle mais aussi sérieux
    DC Comics est souvent bashé pour son côté trop sérieux et la tendance semble s'inverser avec ces personnages qui n'ont rien de parfait et tout pour plaire au public sans vraiment le diviser. De Deadshot à qui on peut s'identifier à El Diablo à qui on s'attache et .

  11. Caméo d'un autre héro de la Justice League
    Réfléchissez bien à chacun des membres de la Squad. Certains sont issus de l'univers de Batman… et les autres ? Vous aurez votre aperçu sur l'arrestation de l'un d'entre eux !

  12. Scène bonus qui explique un peu la formation de la Justice League
    Pas besoin d'en dire plus… restez jusqu'à la fin. Entre le premier générique "graphique" et le long générique avec les crédits, une scène bonus expliquera en partie comment la Justice League peut se former !

  13. Choix osé
    Sans trop vous en dire, un personnage meurt dès le début pour servir d'exemple au reste de l'équipe. Pourquoi est-ce un point positif ? Parce que c'est osé de tuer un des personnages principaux dès le début quand on parle de films de super-héros (ou super-vilains pour cette fois).

  14. Jeu d'acteur
    Sauf si vous reprochez à Jared Leto d'être un Joker trop différent de ce à quoi vous vous attendiez, il n'y a pas grand chose qui devrait vous déplaire dans le jeu d'acteur des personnages. Le casting s'imprègne de son rôle et nous le fait ressentir.

  15. Nouvelle facette du Joker
    Jusque là, nous avions découvert pres de 5 versions différentes du Joker, toute plateformes confondues (animation, jeux vidéo et cinéma). Jared Leto devait être à la hauteur de la prestaion plus qu'acclamée du défunt Heath Ledger qui nous avait tout marqué dans The Dark Knight de Christopher Nolan. Après l'anarchiste, place au psychopathe qui, pour moi, est réussie parce que c'est une version complémentaire des autres qui apporte sa pierre à l'édifice de ce personnage qui a plus de 75 ans maintenant.
    J'aime cette nouvelle version du Joker parce qu'il n'est pas complètement comme les autres du cinéma, il emprunte peut-être plus de choses de chacune des versions connues des comics mais il le rend plus humain, plus accessible et plus fou.

  16. Joker peu absent… une bonne chose ?
    SPOILERS ? Pas vraiment. La nuit des avant-premières du film, tout le monde s'est plaint que Monsieur J. n'ait pas été suffisamment présent dans le film. Il faut rappeler 2 choses : ce n'est pas un film sur le Joker et il ne fait pas parti de l'Escadron. C'est donc normal qu'il soit seulement teasé dans l'histoire, ses apparitions servent juste à apporter des détails sur Harley.

  17. Des femmes fortes mises en avant
    Harley Quinn, Katana, Enchantress… c'est bien d'avoir 3 femmes en héroïnes de l'histoire et pendant les moments d'action, elles ne dépendent absolument pas des hommes, elles se battent elles-mêmes en prouvant qu'elles n'ont besoin de personne !

Les -
  1. Ralentis parfois inutiles
    Autant pour les trailers, c'est beau à voir mais dans le feu de l'action, c'est parfois très inutile. Surtout à la toute fin, le dernier ralenti n'apporte rien et devient juste une scène clichée.

  2. Katana pas suffisament introduite
    Alors que chacun des personnages bénéficie d'une introduction qui donne suffisamment d'informations pour suivre l'histoire, Katana n'est pas un mauvais personnage du temps mais elle n'est pas vraiment introduite à proprement dit. À part une scène qui explique ce qui l'a fait arriver après les autres et l'explication brève de Rick Flag à la fin du film, elle est plutôt mise de côté…

  3. On dirait que certaines scènes ont été coupées
    Je ne suis pas le seul à le penser mais on sent un petit air de Batman v Superman, certaines scènes semblent clairement re-filmées et d'autres coupées au montage. À mettre au compte des bonus qui seront ajoutés lors de la sortie Blu-Ray&trade ? Ou Ayer suivra le modèle de Snyder avec une version longue ?

  4. L'accent de Jai Courtney (Captain Boomerang)
    Captain Boomerang est introduit comme étant un australien et c'est un détail purement subjectif, son accent ne me plait pas.

  5. Un méchant moyen ?
    On s'en doute au milieu du film mais le méchant devient prévisible. Ce qui est légèrement dommage, c'est de voir un travail un peu bâclé sur ses effets spéciaux (pour le peu de temps qu'il apparaîtra à l'écran du moins).

Les critiques vous diront toutes des choses différentes, plusieurs seront négatives et certaines seront positives. Logiquement, il ne faudrait pas les comparer aux autres films de super-héros mais c'est l'année qui débute l'explosion des adaptations des super-héros au cinéma avec pas moins de 5 films par année.

Contrairement à Batman v Superman, Suicide Squad cherche à être plus ouvert au grand public avec une ambiance plus festive, une promotion plus ouverte et un casting varié. Les méchants ne sont pas si méchants que ça mais l'exploration de leur personnalité nous permet de plus nous amuser en nous attachant à leurs "conneries".

David Ayer voulait donner vie de manière différente aux personnages en faisant de ce film une vraie adaptation de comic book et pour moi, c'est mission réussie autant par le rythme que par la narration.

Chargement de l'onglet critique
Accepter
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.