Cinéma   Séries/TV   Streaming   Mangas   Comics   Événements   Jeux vidéo Gaming   Cartoons
Worlds of DC Sorties MCU Swipe CS
L'équipe

[Avis Comics] Toutes les morts de Laila Starr

Abdoulaye B.15 juin 2022, 12:44

Contenu recommandé

Chargement…

Partager :

Voici mon premier avis comics sur un récit publié chez l'éditeur Urban Comics, dans la collection Urban Indies.

Il s'agit d'un récit sorti le 6 mai 2022 en France, tout droit venu de la maison d'édition Boom! Studios qui est connu notamment pour avoir publié les emblématiques Power Rangers (inspiré de la série éponyme), Something Is Killing The Children, BRZRKR (co-écrit par Keanu Reeves), Seven Secrets, Wynd, etc.

Mumbai, de nos jours. Mme Shah, en plein travail et coincée dans un embouteillage, hurle sur son mari au téléphone. Laila Starr, une jeune femme déjà fatiguée de tout, est allongée sur le rebord d'une fenêtre ouverte, plusieurs étages au-dessus du trafic. Et plus haut encore, bien au-delà des nuages, la déesse de la Mort est convoquée dans le bureau de son patron. Ces trois destins se rejoignent au moment où, simultanément Laila saute dans le vide, Mme Shah donne naissance à son fils Darius, et la Mort est renvoyée sans ménagement. Dans un futur, Darius est en effet celui qui découvrira le secret de l'immortalité et reléguera la Mort au rang de désagréable souvenir. Mais la Mort, incarnée dans le corps sans vie de Laila, compte bien retrouver sa place, même si elle doit pour cela éliminer le jeune Darius. Du moins, c'était le plan avant qu'un camion ne la fauche et qu'elle ne se retrouve à nouveau ressuscitée quelques années plus tard...

Une sacrée poésie

Alors là, WAOUH ! Quelle claque, c'est une très belle démonstration de l'auteur sur les thématiques autour de la vie et de la mort en compagnie des dieux Hindou.

Nous faisons le voyage auprès de la Mort qui avait demandé à être réincarnée dans le corps d'un humain pouvant être proche de l'inventeur de l'immortalité. Ce souhait s'est donc réalisé et s'est fait dans le corps de Laila Starr, qui vient tout juste de mourir.

Dès sa réincarnation, la Mort ne perd pas de temps et enclenche son plan visant à ôter la vie de Darius, qui n'est encore qu'un bébé à ce moment.

Laila Starr rencontrera Darius à plusieurs moments de sa vie, à chaque fois qu'il a eu la malchance de perdre l'un de ses proches. Les deux personnages auront toujours une interaction mais cela amènera éventuellement Laila à mourir dans des conditions tragiques.

Cela fera donc prendre conscience à notre chère amie, la déesse de la Mort, ce que signifie réellement la mort pour un être humain et ce que cela engendre pour la famille et les proches. Tout ça commencera à changer sa vision sur le sujet.

Bien évidemment, le récit ne tourne pas uniquement autour de la Mort mais aussi autour de la vie de Darius à plusieurs moments comme par exemple lorsqu'il est encore un jeune enfant et qu'il se questionne sur la mort après la perte de l'un de ses proches. On le voit aussi en pleine dépression lorsqu'il perd une autre personne assez proche de lui. Étant vraiment dans le mal, on le voit reprocher cette perte à Laila lorsqu'elle lui apprend la vérité sur son identité.

Laila Starr est le personnage principal mais elle n'est même pas la narratrice et pour moi, cela est tout simplement beau et poétique. De plus, il faut aussi ajouter les quelques citations d'Akur Puri (anagrame de Rupi Kaur, poétesse féministe Punjabi-Canadienne).

Je veux arriver à la fin

Avec des cicatrices à montrer

Traces des décisions difficiles prises

Par un cœur imprudent.

L'art de Felipe Andrade

Ce titre est ma première rencontre avec la patte graphique de Felipe Andrade, il a un style vraiment unique et cela fait ressortir une vibe qui est tout simplement agréable.

C'est fluide et les paysages sont magnifiques, on voyage à travers la grande Ville de Bombay vers Goa et l'une de ses magnifiques plages.

Le choix de l'édition

Pour ce récit, Urban Comics a fait le choix de sortir l'histoire dans un grand format type Franco-Belge et heureusement, car cela m'a permis de savourer au mieux l'œuvre dans sa globalité mais aussi d'admirer toutes les planches de Felipe Andrade.

J’aurais eu un peu plus de mal avec un format différent, par exemple celui d’Urban Link qui est plus petit et souple mais cette édition un peu plus solide et imposante m'a semblée plus naturelle et plus adéquate pour cette histoire. C'est peut-être le fan de comics en moi qui parle mais je préfère les publications un peu plus rigides et leur format cartonné.

Conclusion

Comme These Savage Shores, c'est une belle aventure. L'histoire est spirituelle et magnifiquement conçue. Lorsque l'on arrive à la fin, les frissons nous prennent.

Une histoire merveilleuse qui peut être interprétée de différentes manières, selon ce que la mort représente pour vous.

Chargement de l'article entier…
Trouvez des articles autour de Urban Comics sur Amazon !

Publicité



Accepter
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.