[Critique] Justice League (2017) 6.5/10 - Le Frankenstein des films DC
  Cinéma   Séries/TV   SVOD   Mangas   Cartoons   Jeux vidéo Gaming   Événements   Comics
Worlds of DC Sorties MCU Swipe CS
L'équipe Contact
6.5
10
Le Frankenstein des films DC
Mohamed Mir 18 November 2017 17:30

JUSTICE LEAGUE est l'un des films les plus mystérieux de 2017 : il aurait pu être l'un des plus grands films de l'année et c'est pourtant l'un des plus grandes déceptions aux yeux de tous les spectateurs (et fans de DC). Le film a donc beaucoup de défauts mais peut tout de même compter sur certains points positifs. C'est pour cela que la critique du film a été divisé en deux parties distinctes :


Les points positifs


  1. La Ligue enfin sur grand écran

    Après avoir vu Batman et Superman (les World's Finest) et même Wonder Woman (Trinité) sur le grand écran, tout bon fan de DC Comics n'avait qu'une seule envie : voir toute la Ligue des Justiciers se rassembler au cinéma. Et bien que ce ne soit pas la Ligue que tout le monde connaisse, certains membres sont toujours les mêmes, que votre référence soit le dessin animé éponyme ou les différents comic books éponymes ou leurs apparitions dans différents arcs majeurs qui redéfinissent ensuite les histoires solo.


  2. DC dans une bonne direction

    Bien que le film ne soit absolument pas parfait et moins bon que WONDER WOMAN, qui elle apportait vraiment un espoir qui a relancé l'univers cinématograhique DC dans la compétition, il met tout l'univers dans une bonne direction. Superman est de retour, l'univers est moins dark et il y a de la place pour d'autres super-héros qui sont censés obtenir leurs films solo très bientôt (AQUAMAN en tout cas était en tournage et son film sort en fin 2018).


  3. Chaque personnage est (plus ou moins) exploré

    Dès le début du film, l'histoire essaie d'être la plus large possible. Chaque personne est en quelque sorte introduit d'une manière très courte pour les situer dans l'histoire et montrer le contexte dans lequel ils sont. C'est très intéressant d'avoir ce petit lien entre leur vie personnelle qui va être ensuite chamboulée par l'invasion que va lancer le grand méchant du film et son armée de Paradémons : le grand Steppenwolf !

    Et c'est tout de même quelque chose dont j'avais peur en allant voir le film, que tout le monde soit déjà accompli ou que rien ne soit expliqué… sauf que là, sans combat Batman et Wonder Woman qui ont déjà été présents, chacun a son petit moment avant d'être le super-héros que nous connaissons tous. Arthur Curry se cherche encore en tant qu'Aquaman et n'est toujours pas le roi de l'Atlantide, Barry Allen cherche toujours à sauver son père mais n'est pas encore dans la police scientifique de Central City ni déjà surnommé The Flash et Cyborg se cache toujours puisqu'il n'a toujours pas accepté ce qui lui arrivait.

    Et malgré que le film ne dure que 2 heures, il y a assez de temps pour découvrir très rapidement et de manière très légère aussi, un peu de chacun des personnages avant de pouvoir lier le tout en un point central qui sera la première réunion de la Justice League avec des intérêts communs à chacun de ses membres mais aussi pour sauver tout simplement le monde. Même si on sent que le développement de Cyborg semble avoir été réduit au montage…

  4. La scène du retour de Superman

    Je suis vraiment très fan de Superman et l'un des points qui m'avait gêné dans BATMAN v SUPERMAN, c'était sa mort parce que c'était trop tôt et parce que ça l'était aussi pour son alter ego Clark Kent. Pour moi, "comment" il revient n'est pas le plus important, c'est ce qu'il fait quand il revient. La musique choisie à ce moment (Friends or Foes) est jouée pour semer le doute chez le spectateur et le laisser croire que Superman n'est peut-être pas du bon côté…

    Batman: Clark, le monde a besoin de toi !

    Clark: Mais a-t-il besoin de toi ? Dis-moi une chose, est-ce que tu saignes ?


  5. La Speed Force

    La Speed Force aura été représenté de plusieurs façons à travers les dernières années dans les comic books, les séries télévisées live ou animées et aujourd'hui au cinéma. Cette fois, la différence est immense puisqu'elle est toujours à l'origine de Barry mais s'offre un changement de couleur et une puissance bien plus élevée pour un jeune Barry Allen encore effrayé et pas assez entraîné. Dans le film, c'est le seul de l'équipe qui ne s'est toujours fait appelé par son nom de super-héros puisqu'il n'a pas encore décidé de s'appeler comme ça.

    Les effets de la Speed Force ici ont pour seul but de montrer Barry tout le temps de manière claire et net tant que le reste peut être flou ou simplement figé autour de tout ces éclairs blancs à teinte bleue qui ont l'air plus que destructeurs ! Barry n'est "pas prêt pour combattre" mais il a largement la force qu'il lui faut pour pouvoir tenir le coup lors d'un combat et bien se défendre !


  6. Un Batman plus humain

    Bien que Batman ait été la définition même du forceur ou de l'homme énervé sans raison, il tente de se "rattraper" depuis la fin de BvS dans laquelle il a promis sur la tombe de Superman qu'il serait meilleur et qu'il tenterait de réunir une équipe pour combattre une menace qui approche. Durant tout le film, Bruce Wayne paraît plus humain que jamais, il a ses moments de faiblesse, il était prêt à se sacrifier pour que l'équipe réussisse la mission… c'est ce qui le pousse à créer la Ligue et vouloir ramener Superman. Il a clairement été inspiré par Superman et espère pouvoir l'honorer tant qu'il le peut.


  7. Il y a une Green Lantern… en quelque sorte !

    Non ce n'est pas Hal Jordan, John Stewart ou Guy Gardner mais ce guerrier (ou cette guerrière) apparaît dans un récit raconté par Diana : la première venue de Steppenwolf sur Terre lorsque tous les peuples ont tenté de le repousser : Amazones, Atlantes et les tribus des hommes… mais pas que ! Les Dieux s'y sont mis : Zeus en personne et son fils Arès mais aussi une Green Lantern !


    La Green Lantern en question ne fait pas une grande apparition dans ce flashback, loin de là c'est un juste une apparition sur le champ en fonçant vers Steppenwolf avant de se faire battre rapidement avant que l'anneau ne parte de son doigt pour trouver un nouveau porteur à l'anneau des Lanternes Vertes. Le point positif dans tout ça, c'est le fait que les Lanternes ne sont pas mises complètement de côté par DC, malgré l'échec du film de 2011 avec Ryan Reynolds, et le costume semble un peu plus réaliste cette fois que la version de synthèse précédemment faite toujours dans le film de 2011.


  8. Cyborg va faire évoluer son corps

    Spoilers MAX: Alors que Cyborg refusait catégoriquement de se reconnecter à la Boîte Mère qui lui a donné ses pouvoirs, malgré les conseils de son père qui cherche à obtenir plus de réponses, à la toute fin du film il se décide à le refaire pour s'améliorer. Et quand je parle de s'améliorer, c'est bien en terme de capacités mais aussi pour son design de robot aux prothèses bio-mécatronique.

    Tout comme le passage du film d'animation JUSTICE LEAGUE WAR (Guerre) à JUSTICE LEAGUE THRONE OF ATLANTIS (Le trône de l'Atlantide), son corps de robot était très brouillon avant de se former vers quelque chose de plus uniforme et plus agréable à regarder, moins brouillon et moins morcelé d'une certain façon. Nous n'en voyons pas vraiment plus que ça mais Cyborg passe de son design actuel à quelque chose qui sera plus proche d'une version récente des comic books, notamment avec son logo C en plein milieu du torse et une armure plus lisse plutôt que cette texture qui faisait un peu chrysalide.


  9. Le "vrai" Superman

    L'acteur Henry Cavill le disait durant la promotion et pour moi c'est une réussite. Son retour à la vie pose un doute mais une fois qu'il revient à ses esprits et qu'il apparaît au moment où tout le monde a le plus besoin de lui, il est tout ce qu'il faut être : fort, sûr de lui, optimiste et sachant faire le bon choix.

    Et même avant d'avoir repris ses esprits, quand sa perception ne lui permettait pas de distinguer les "amis ou ennemis", ses capacités m'ont encore plus étonné : personne n'a pu lui tenir tête. Il s'est montré écraseur, indestructible et il avait l'air d'un ennemi bien plus menaçant que Steppenwolf pour eux mais aussi pour la Terre en général. S'il venait à être du mauvais côté, les choses ne se passeraient pas aussi bien…


    Cette scène n'est pas dans le film… 😭

  10. Les deux scènes post-génériques

    J'aime juste l'idée d'avoir deux scènes bonus en fin de film, une première après le premier générique "formel" et enfin une seconde à la toute fin du générique complet sur toute la production et autres partenaires ayant collaborés pour la création du film. J'en parlais dans le prochain article mais le fait d'avoir 2 scènes très bien puisqu'elles ont chacun un but précis :

    • 1ère: référence pour les fans
    • 2ème: teaser pour ce qui pourrait arriver plus tard

  11. La scène d'introduction (et surtout la musique)

    Le film commence avec une petite vidéo très sympathique de Superman, deux enfants l'ont filmé après l'explosion qui a eu lieu dans BATMAN v SUPERMAN et ils lui posent quelques questions. Et à la toute dernière question, nous n'avons pas la réponse du kryptonien, juste le début du film avec une séquence qui montre plusieurs éléments de Metropolis maintenant que Superman est mort sur un fond musical de Sigrid qui interprète "Everybody Knows" à merveille.



Les points négatifs


  1. Les reshoots

    La faute n'est pas à remettre sur Zack Snyder ou sur Joss Whedon mais sur le résultat final qui est produit. Plusieurs scènes du film ont clairement été tournées à nouveau et pas forcément de la meilleure façon : dans le rush et pas assez appliqué pour que le spectateur ne remarque pas le fond vert… Pour vous prendre deux exemples flagrants : quand Bruce Wayne (Ben Affleck) tente de recruter Arthur Curry (Jason Momoa) et la scène entre Lois Lane (Amy Adams) et Clark Kent (Henry Cavill) qui est encore plus flagrante : coupes de cheveux, maquillage, fond vert et la moustache !


  2. La "pornstache" de Henry Cavill

    Henry Cavill est contractuellement obligé de garder sa moustache pendant la durée du tournage de MISSION IMPOSSIBLE 6 mais JUSTICE LEAGUE avait besoin de tourner à nouveau plusieurs scènes, comme précisé sur le point précédent, et sa moustache a du être enlevée de manière digitale… et le résultat n'est pas fameux du tout ! J'ai quand même vu le film 2 fois et ça m'a frappé dès le premier visionnage, malgré que je n'y payais pas attention.

    Peut-être que c'est l'habitude de voir des films qui n'ont pas encore été terminés et beaucoup d'images de productions ainsi que les Work In Progress. Quelques personnes m'ont précisé que si je ne l'avais pas fait remarquer avant ou après le film, il ne l'aurait jamais vu puisqu'ils ne le cherchaient pas. Mais pour moi, c'est assez visible de la première à la dernière scène du film. C'est seulement au milieu que tout va bien !

    Et encore, si ce n'était que voir une grosse tâche beige qui doit donner l'impression d'avoir une lèvre très gonflée, ça irait sauf que là Superman a l'air d'être parfois légèrement paralysé d'une partie de sa lèvre. Elle devait vraiment être compliquée à retirer, pour ne pas réussir à bien la cacher plusieurs fois très flagrantes, je me demande quel aura été le résultat avec moins de 45 000 $ d'effets spéciaux… Petite pensée pour TeamFourStar !


  3. Cyborg qui est chiant

    Si vous vous attendez à voir le Cyborg que vous aviez connu dans la série animée TEEN TITANS, détrompez-vous. Ray Fisher incarne un Victor Stone plus adulte, plus mature et plus "torturé" par ce qui lui est arrivé. Cette version se rapproche plus de ce qui a été fait lors du reboot New 52 avec Cyborg qui ne devait plus son corps à des matériaux que son père a assemblé mais plutôt à une technologie alien (les Boîtes Mère d'Apokolips qui appartiennent à Darkseid). Bien qu'il porte encore de l'espoir, son costume assez "brouillon" totalement en CGI n'a pas séduit certains spectateurs et son personnage qui broie du noir aussi mais… je viendrai à parler de ses points positifs dans la deuxième partie de la critique, dans le prochain article.


  4. Grande menace mais enjeu faible

    Même si le plan de Steppenwolf est de "purifier la Terre", ce qui reste tout de même une grande menace, toute l'action se déroule dans une petite ville abandonnée en Russie avec assez peu d'habitants par rapport à Metropolis qui avait des millions d'habitants dans MAN OF STEEL. Donc l'enjeu est assez faible puisqu'il n'y a pas non plus des millions de personnes qui vont devoir être sauvées dans l'immédiat.


  5. Steppenwolf qui n'a rien de mémorable

    Pour le grand méchant qui "nécessite" la création de la JUSTICE LEAGUE, son personnage n'est pas assez imposant. Mis à part sa voix et sa taille, Steppenwolf manque de profondeur en méchant et son apparition est très épisodique (comme dans les séries animées) mais tout de même, j'aurais préféré le voir se démarquer parce que jusque là, seul Zod avait ce qu'il fallait en tant que méchant de l'univers cinématographique de DC.

    Et pourtant, Steppenwolf est tout de même un général de guerre d'Apokolips et de Darkseid dont il est censé être l'oncle. Sa défaite dans les temps anciens contre l'Unité terrestre (Amazones, Atlantes et les tribus des Hommes) et quelques autres guerriers (les Anciens Dieux mais aussi une Green Lantern) aussi bien que sa défaite à la fin du film le rendent presque ridicules et il risque d'être assez rapidement oublié.


  6. Trop court, beaucoup de scènes coupées

    Gros point négatif dans le marketing : montrer des images. Sauf que contrairement à BATMAN  v SUPERMAN, ce film n'en a pas montré "trop" mais dans un certain sens il l'a aussi fait. Beaucoup d'images issues de la promotion du film (bandes annonce, teaser etc…) ne sont pas dans le film. Est-ce parce que WB a demandé à ce que le film ne dure que 2h01min ? Est-ce pour avoir une version "Director's Cut" avec x minutes en plus dans la version longue ? Est-ce tout simplement une décision dans le rush ?

    Dans tous les cas, JUSTICE LEAGUE semble manquer de quelque chose, notamment après avoir été habitué à voir des films DC un peu longs. Je fais partie des gens qui ont vu toutes les images et je me suis rendu compte qu'il en manquait pas mal ou que certaines scènes ont été justement découpées pour, au montage, fait des reshoots pour changer le contexte ou le rendre plus "lumineux".


  7. Darkseid absent et seulement cité une fois

    Le premier grand ennemi que la JUSTICE LEAGUE avait affronté dans les nouveaux comic books NEW 52 était totalement absent de l'histoire. Pas un seul symbole Omega, pas une seule trace de sa présence, ni même un message. À l'exception d'une seule et unique phrase que Steppenwolf prononce mais c'est tout. J'aurais tout de même espéré une petite référence pour la suite des aventures de la Ligue, même à la rigueur une phrase de Steppenwolf lorsqu'il s'enfuit via un Boom Tube (tunnel créé par une Boîte Mère pour se téléporter). Pourtant il est évoqué visuellement et oralement dans BATMAN v SUPERMAN…


  8. Aucun nouveau membre surprise

    La seule "surprise" sera Superman à travers le film et encore. J'ai vu quelques médias parler à nouveau de l'afiche "UNITE THE SEVEN" que Zack Snyder avait publié à l'époque de BvS pour officialiser le casting de Jason Momoa, ils disent tous que WB/DC semblent avoir abandonné l'idée d'avoir 7 membres dans cette nouvelle Justice League… mais il ne faut pas oublier que 7 ici est peut-être tout simplement une référence aux "Sevens Seas" (les 7 mers).

    Mais je suis d'accord sur l'idée que WB/DC n'ont pas fait ce mouvement sûrement par sûreté. SHAZAM ? Trop tôt pour lui. Green Lantern ? Pas après l'échec de Ryan Reynolds et pas avant GREEN LANTERN CORPS. Martian Manhunter ? Comment l'introduire et "pourquoi" surtout. Donc pour l'instant, pas de nouvelle tête au bataillon contrairement au matériel donc lefilm semble se rapprocher le plus possible, sinon nous aurions déjà vu Shazam (dont les 2 acteurs viennent d'être choisis) et Green Lantern (Hal Jordan) comme dans les derniers films d'animation.


  9. Pas de tenue de régénération kryptonienne

    Alors ce n'est pas vraiment un spoiler ni une grande surprise mais Superman n'aura pas de tenue noire qui lui permettra d'aider ses cellules à absorber plus de soleil après être revenu "d'entre les morts". Oui, Henry Cavill a réussi à semer le doute via sa photo sur Instagram et oui, WB/DC ont peut-être gâché l'opportunité d'utiliser quelque chose d'iconique venant des comics. Certes, il aurait fallu trouver une explication complètement folle quant à sa provenance mais c'est tout de même dommage… le fanart de BossLogic collait bien ! Mais cette histoire (DEATH OF SUPERMAN et REIGN OF SUPERMEN) sera revisitée et plus détaillée que la première fois dans 2 films d'animation : une à la fin de l'année 2018 et l'autre en début 2019 !





Publicité



Accepter
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.