Cinéma Cartoon Network Toonami Boomerang Boing Disney Jeux vidéo Événements Séries/TV Concours Équipe Newsletter Contact
MENU Cinéma Cartoons Mangas Séries / TV Jeux vidéo  Évents Comics High-Tech Concours

Samurai Jack est de retour pour une cinquième et dernière saison plus sombre, plus obscure et plus adulte. Ce cinquante-troisième épisode vient tout juste d'être diffusé aux États-Unis sur l'antenne de la chaîne [adult swim], qui fait partie du groupe TURNER comme Cartoon Network.

Synopsis officiel

50 années se sont écoulées depuis la dernière fois que nous avons vu Samurai Jack et le Temps n'a pas été tendre avec lui. Aku a détruit tous les portails temporels et Jack a arrêté de vieillir, un effet secondaire de son voyage temporel. Il semble qu'il soit tout maudit à simplement errer sur Terre pour toute l'éternité.

Comme annoncé dans l'article précédent, [as] avait prépare un programme en béton pour le lancement de la saison 5 : marathon des 38 premiers, petite pause à 4h du matin avec une session de questions/réponses avec le créateur de la série Genndy Tartakovsky, suivie du lancement de la saison 5 avec le premier épisode en boucle jusqu'à 6h du matin et finalement la reprise du marathon de l'épisode 39 jusqu'à l'épisode 52 !

Avis "XCII"

Le premier épisode commence par la scène qui est dévoilé dans le premier extrait "One vs Many". Jack apparaît de nulle part comme Lorenzo Lamas dans le rebelle sur sa bécane blindée. Il sauve deux aliens, une mère et sa fille, qui communique via des sortes de mots et emojis qu'elles affichent à travers les antennes qu'elles ont sur leur tête.


Genndy marque déjà un gros point en réussissant à nous mettre dans l'ambiance apocalyptique mais toujours futuriste. Jack y est bloqué depuis 50 ans et alors qu'il était déjà une légende dans les 4 saisons précédentes, il en est littéralement devenu une puisqu'il n'est plus reconnaissable.

Exit l'attirail du parfait samouraï avec le kimono, le chapeau de paille et son sabre qu'il n'a plus du tout. Bonjour l'armure qui mélange tradition et nouveauté. Nous découvrons donc un Jack plus "logique" qui s'est enfin adapté en se protégeant mieux mais aussi et surtout… plus de sabre.


L'histoire du sabre est le petit point négatif de l'épisode, nous voyons en 2 secondes la scène dans laquelle il perd son sabre… mais rien de plus, pas d'explication sur le combat qui le lui a fait perdre. Jack nous a toujours habité à trancher ses ennemis ou les frapper, à main/pied nu ou avec un bâton alors que maintenant, il utilise des armes qu'il trouve.

L'épisode se divise toujours en deux parties : des images de Jack et des images dans un sanctuaire à l'image d'Aku. En ce qui concerne Aku, nous découvrons que parmi ses serviteurs, une femme a donné naissance à 7 filles. Est-ce qu'elles sont de simples offrandes ou Aku est-il vraiment le père ? Bien qu'elles s'appellent "The 7 Daughters of Aku" (les 7 filles d'Aku), ce n'est pas encore très clair…


Mais très vite, la mère des 7 filles va les traiter comme des guerrières sans lien d'affection. Elles sont entraînées à se battre, ne jamais échouer et à tuer. Leur seule mission est de tuer Jack et en fin d'épisode, elles n'auront qu'une seule identité qu'elles partagent toutes.

Pour finir, à défaut de voir Aku (chose plutôt positive pour créer une attente et un suspens autour de son mythe), Jack est confronté à "tueur favori d'Aku". Ce robot nous fait une sorte de mélange de Yondu dans les Gardiens de la Galaxie et d'autres méchants connus (ou non) aux armes "musicales" sont dévastatrices.


Sur un fond de MAD MAX, Jack est de retour avec un point de vue plus personnel et plus psychologique. Le samouraï est resté 50 années bloqués dans le futur, seul et maintenant, il voit des hallucinations un peu partout de ses parents ou de son village qui le tiennent pour responsable de ne pas les avoir sauver. Jack surmontera-t-il la folie ?


La suite dimanche prochain !


Saison 5
Autres actualités
Commentaires Disqus