[Critique] Annabelle La Maison du Mal (2019) 8/10 - Le meilleur des 3
  Cinéma   Séries/TV   SVOD   Mangas   Cartoons   Jeux vidéo Gaming   Événements   Comics
Worlds of DC Sorties MCU Swipe CS
L'équipe Contact
8
10
Le meilleur des 3
Mohamed Mir 8 July 2019 00:01

Nous en sommes déjà au troisième film sur Annabelle, qui s'avère être le huitième film de la saga Conjuring lancée en 2013. Alors pourquoi une troisième histoire sur la poupée maintenant qu'on sait d'où provient l'esprit et comment elle est arrivée chez les personnes qui l'ont eu avant d'appeler les Warren ? C'est le moyen de faire le lien entre Annabelle et Conjuring mais aussi donner un ordre de puissance maléfique pour cette poupée…

Les points positifs


  1. Beaucoup plus intéressant


    L'histoire d'Annabelle a maintenant été explorée à travers deux histoires mais on ne savait pas encore totalement pourquoi elle s'est avérée être l'un des objets les plus effrayants de la collection des Warren. Cette histoire revient sur une soirée dans la vie des Warren qui a été très décisive dans la vie de leur petit fille, Judy, alors qu'elle préparait son anniversaire toute seule avec sa nounou pendant que ses parents sont partis pour une affaire. Et c'est intéressant de voir un peu ce que la petite fille tient de ses parents.

  2. Les Warren sont là (mais pas trop)


    C'est peut-être leur présence qui rend le film plus appréciable mais ils ne sont pas trop présents dans ce spin-off de la saga Conjuring qu'ils ont lancé. Ed et Lorraine Warren ne sont là qu'au tout début de l'histoire et à la toute fin, on les voit surtout pour faire un lien entre leur saga et cette série de spin-off, au début ils récupèrent Annabelle et Lorraine comprend très vite le danger et la puissance de cette poupée. Et on revoit le couple qu'une fois qu'ils reviennent chez eux pour fêter l'anniversaire de leur fille et en quelque sorte féliciter la relève d'avoir tenu contre tous ces esprits tout en leur ôtant la pression d'avoir fait une bêtise.

  3. Des personnages intelligents


    C'est tellement rare que ça en devient presque inédit : les personnages réfléchissent à comment se tirer d'une situation ou comment battre un esprit en particulier qui s'en prend à eux (sauf Daniela qui obtient la palme d'or de la connerie). Et grande surprise pour Judy qui s'avère être non seulement une très bonne élève qui connaît les esprits "combattus" par ses parents mais aussi une petite fille qui ose tenter des choses pour les arrêter.

  4. Tellement de possibilités futures


    La pièce des Warren dévoile un nombre énorme de petits objets qui peuvent ouvrir un champ énorme de possibilités de spin-offs futurs à découvrir ! Que ce soit seulement une mention ou une sorte d'apparition, courte ou plus conséquente, Warner Bros. Pictures et New Line Cinema s'offrent un choix en or pour tester auprès du public les avis autour de certains personnages tout en comptant sur cela pour savoir si un futur spin-off pourrait être envisagé !


Les points negatifs


  1. Toujours un personnage énervant


    Parmi les 3 personnages principaux, un des 3 personnages fout vraiment la merde partout à cause de sa curiosité mal placée. En plus de s'incruster dans la maison des Warren, où son amie Marry travaille en tant que babysitter, la jeune Daniela se permet d'aller fouiller partout et toucher tous les objets maudits réunis par le couple. Et pendant tout le film, elle deviendra le personnage détestable et détesté du public…

  2. Autant d'esprits violents et aucun mort ?


    Alors qu'Annabelle sert d'amplificateur qui appelle les esprits maléfiques, beaucoup d'entre eux ont non seulement été mentionné mais ont aussi fait une apparition d'une manière ou d'une autre. Le problème c'est qu'aucun d'entre eux, alors qu'ils se sont parfois succédés ou même enchaînés en même temps, n'a fait de réel dégât. Il faut certes un happy ending mais les deux premières films avaient osé le pari d'y incorporer au moins une perte et là, Daniela semblait presque mériter de mourir… mais visiblement, non.


Conclusion


Il ya de très bons moments ANNABELLE 3 LA MAISON DU MAL, qui ne fait pas l'erreur d'en faire un CONJURING 3 en ne mettant en avant que le couple Warren. L'arrivée de 3 nouveaux personnages, livrées à elles-mêmes face à un grand nombre d'esprits maléfiques, donnent un grand moment de cinéma d'horreur/épouvante avec quelques bons jump-scare et un tournage très bien réalisé.

Il n'y a pas grand chose de négatif à dire là-dessus, il reste notre préféré et il mérite qu'on prenne du temps pour le voir plus que les deux premiers ! Après, il ne faudra pas tirer sur la corde et s'assurer que ce film soit le dernier sur la poupée maléfique… pour se concentrer sur les autres éventuels spin-offs qui auront fait leur introduction ici !



Publicité



Accepter
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.