[Critique] Creed : L'héritage de Rocky Balboa (2016) 10/10 - Un match gagnant
  Cinéma   Séries/TV   Streaming   Mangas   Événements   Comics   Jeux vidéo Gaming   Cartoons
Worlds of DC Sorties MCU Swipe CS
L'équipe Contact
10
10
Un match gagnant
Mohamed Mir 12 January 2016 11:25

Pour cette deuxième semaine de l'année 2016, les films commencent à sortir de manière très timide et CREED s'offre une place d'or au niveau des sorties cinéma pour ouvrir le bal au lieu de clôturer celui de 2015.

Rocky Balboa revient, en quelque sorte, avec une nouvelle mission : entraîner le fils de son plus grand adversaire, qu'il avait terrasser dans ROCKY IV. Adonis Johnson avait tout pour réussir mais la boxe l'a rattrapé…

Les +


  1. Entre nostalgie et nouveauté


    S'il y a bien une chose qui caractérisera le film à plusieurs moments, c'est cette envie de vouloir faire quelque chose de nouveau tout en laissant beaucoup de clins d’œil à la saga d'origine.


  2. Tout dans la continuité


    En aucun cas Hollywood ne nous sert un reboot de plus sur une saga qui a pourtant eu beaucoup de succès. Heureusement pour nous !


  3. Un jeune acteur prometteur


    Même si j'en entends déjà certain(e)s se plaindre qu'il a pu jouer La Torche Humaine dans le reboot des 4 Fantastiques en 2015, Michael B. Jordan a assuré dans son rôle et il a encore plus assuré en jouant dans CREED.
    S'il y a bien certains éléments qui me font adorer une prestation, ce sont bien l'authenticité et l'intensité, deux choses que Jordan exprime parfaitement bien.


  4. Une histoire qui motive


    Dans le film, on nous parle de 3 motivations : celle d'Adonis dans un premier temps, puis celle de sa voisine Bianca et finalement celles de Rocky. Chacune d'entre elles aura un sens particulier pour le spectateur et lui fera comprendre un certain message, surtout pour Rocky qui devra se battre pour plusieurs choses.


  5. Rédemption et pardon


    Pour Rocky, c'est l'histoire d'un homme qui va devoir se pardonner à lui-même ce qui s'est passé lorsque son ami et adversaire Apollo Creed est mort sur un ring. C'est l'histoire d'un homme âgé qui s'était retiré de ce monde mais qui devra mettre sa fierté de côté et faire vivre sa mémoire en donnant tout ce qu'il sait à la relève.


  6. Nouvelle génération, nouveaux objectifs


    Pour la nouvelle génération de cinéphiles, qui n'a encore jamais vu un seul des films de la saga, CREED pourrait très bien être le premier qu'ils devraient voir pour entrer dans cet univers, puis par la suite retourner aux origines pour tout comprendre.
    Il n'y a pas forcément besoin de connaître tout des 4 premiers films mais c'est grand plus pour comprendre la mentalité des personnages et toutes les références "cachées".


  7. Une BO entraînante


    La musique est essentiellement, même si on ne s'en rend pas souvent compte. Elle donne le ton du film et parfois rythme le thème de l'intrigue. Elle n'est peut-être pas parfaite pour tout le monde mais elle ne présente pas de grands défauts ou de détails qui ont été ratés.


  8. Pas vraiment long


    D'ordinaire, un film long se fait directement remarqué. Au bout d'un moment, on se met un peu à regarder l'heure pour essayer de voir si la fin approche… ici non, l'histoire est trop entraînante pour vraiment s'ennuyer.


  9. Beaucoup d'émotion


    Alors qu'au début il nous arrive d'être pris de pitié, le film nous fait voyager à travers plusieurs phases… de la surprise au rire, jusqu'aux larmes (de tristesse mais aussi de joie).


  10. Un combat motivant


    Vous avez une chance sur deux de ressortir de la salle en étant surexcité, à la limite de vouloir commencer à faire de la boxe et vous entraîner avec Rocky !


  11. Attention aux larmes !


    Des petites larmes viendront vers le dernier quart du film mais une grande larme devrait sortir à la toute fin du film. La nostalgie, l'émotion du combat et ce qui l'entoure vous feront osciller !



Ce film a tout ce qu'il lui faut du premier ROCKY et apporte un nouveau souffle à toute la saga. Toute l'histoire parle de combat contre soi-même, pour soi-même mais aussi pour sa propre famille.

Michael B. Jordan nous montre qu'il joue dans la cour des grands avec cette performance très réussie et pleine d'émotion. Pont entre l'ancienne et la nouvelle génération, son personnage devient attachant au fur et à mesure du film.


Publicité



Accepter
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.