[Critique] Khumba (2014) 7/10 - Meilleur que Drôles d'Oiseaux, Triggerfish s'améliore
  Cinéma   Séries/TV   SVOD   Mangas   Cartoons   Jeux vidéo Gaming   Événements   Comics
Worlds of DC Sorties MCU Swipe CS
L'équipe Contact
7
10
Meilleur que Drôles d'Oiseaux, Triggerfish s'améliore
Mohamed Mir 11 April 2014 08:04

Les studios d'animation Triggerfish en sont à leur deuxième production. Après Drôles d'oiseaux qui était très encourageant pour un début, le studio se remet au travail avec une histoire différente. Mais seulement deux points se ressemblent dans ces films : les personnages principaux sont des animaux et un des deux parents meurt.

Khumba, c'est l'histoire d'un petit zèbre que personne ne considère comme tel. Son surnom c'est "demi-zèbre" parce qu'il n'est pas né avec toutes ses rayures et chaque petite occasion de se moquer de lui quand il est possible de parler de "moitié", tout le monde le fait sauf Tombi. Le père de Tombi est comme une sorte de rival du père de Khumba, mais Tombi n'est pas comme son père qui rejette toujours tout sur le pauvre petit Khumba.

Le périple du film commence quand Khumba, aidé par la mante qui lui dévoile un plan, apprend que sa mère meurt. Il se décide à partir à l'aventure, seul. Et tout son chemin jusqu'à ce point d'eau magique qu'il cherche, il croisera plusieurs animaux. D'abord une hyène un peu timbrée, ensuite un gnou et une autruche, puis des suricates, un fennec et un lapin... et encore pleins d'autres. C'est là que le film marque un point dans sa conception : quand on pense qu'il y en a assez, quelque chose d'autre va arriver pour en rajouter encore une couche.

Ce qui est un peu plus gênant pour moi, c'est le côté encore trop enfant. C'est la cible mais même avec un âme d'enfant, je trouve qu'il faut être vraiment très jeune pour être en adoration devant ce film. Et aussi, beaucoup de points nous font penser à d'autres films d'animation qui nous ont marqué, c'est un point à noter (négatif ou positif... à vous de juger) par exemple : la naissance de Khumba a un petit air de Roi Lion, son histoire aussi puisqu'il part après la mort d'un de ses parents et il est accompagné de deux animaux qui n'ont complètement rien à voir l'un avec l'autre. Ou même mieux, si vous vous rappelez des aliens de Toy Story alors sachez que vous en avez l'équivalent avec les marmottes de Khumba qui vont aussi vous faire rire sauf qu'en plus, ils chantent ! Il y a d'autres références que je n'ai pas spécialement compris mais l'essentiel est là, et par moment, ça ne passe pas...

Khumba reste tout de même fort sympathique avec un sujet assez personnel pour le réalisateur mais aussi qui peut le devenir pour chaque spectateur : l'acceptation de soi. Au fond, beaucoup de personnes se sentent différent pour un petit détail et au lieu de s'accepter, ces personnes se mettent à penser comme ceux qui lui causent du tord...

Encourageant pour Triggerfish Animation Studios, l'animation est bien plus détaillée que le film précédent et le fait d'avoir pu éparpiller autant de personnages avec autant de personnalités et design différents, c'est quelque chose que je trouve remarquable. Espérons que leur prochain film sur la mer sera encore meilleur !

Publicité



Accepter
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.