Cinéma Jeux vidéo Événements Séries/TV Concours Équipe Newsletter Contact
MENU Cinéma Cartoons Mangas Séries / TV Jeux vidéo  Évents Comics High-Tech Concours
9.5
10
Un fabuleux hommage aux comédies musicales
08 février 17 14:44

Après un beau succès avec Whiplash dont notamment 3 oscars, Damien Chazelle continue avec la musique en se consacrant cette fois-ci à la comédie musicale et c'est déjà un succès avec 14 nominations aux Oscars égalant ainsi le record de Eve (1951) et Titanic (1997).

Devant la caméra, on retrouve un couple devenu star grâce à Crazy Stupid Love puis Gangster Squad : Ryan Gosling et Emma Stone.

Les +
  1. Un magnifique duo
    L'alchimie du duo se ressent de suite, ami à la ville, les deux acteurs se trouvent une complicité simple et enjoué qui fait rayonné le film tout durant. Emma Stone pétille toujours autant et transmet les émotions facilement. Ryan Gosling se fait clairement plaisir avec La La Land et ça se ressent.

  2. Une introduction splendide
    Dès le début, le film nous donne le ton avec une introduction musicale de toute beauté avec un travelling, un plan ou encore une chanson sublimé. L'ambiance est de suite trouvé pour lancer le film sous d'excellents hospice.

  3. Un hommage à la comédie musicale
    Damien Chazelle a avoué d'être inspiré des divers comédies musicales pour La La Land que ce soit Les Parapluies de Cherbourg, Les Demoiselles de Rochefort, Grease, West Side Story, Moulin Rouge ou bien entendu Chantons sous la pluie. Le nombre de scènes hommage est affolant et surtout parfaitement maîtrisé par ses chorégraphies et ses musiques.

  4. Une réalisation très 50's
    En appuyant sa réalisation et son montage dans la mode des années 50 et des comédies musicales à succès, Damien Chazelle s'est inspiré avec brio. On voit divers allusion à Chantons sous la pluie.

  5. Une histoire réelle ?
    Derrière le duo Stone/Gosling, on a une vraie impression que les deux acteurs ont vécu quelques déboires du film notamment Emma Stone pour sa carrière d'actrice et Ryan Gosling pour sa carrière musicale. En tout cas, ça transparaît à l'écran.

  6. Toujours le jazz en fond
    Tout comme Whiplash, Chazelle n'oublie pas sa passion pour le jazz en mettant Ryan Gosling en fan absolu du jazz d'antan. Ce qui nous amène encore une joie des musiques nostalgiques et agréables.

Les -
  1. Un passage légèrement long
    Il aura été difficile de trouver une faute à La La Land mais au final, il y a une transition au milieu qui manque de justesse qui casse un peu l'ambiance, mais qui sera réparé par le montage saison qu'a choisie Damien Chazelle.


La La Land est incontestablement un chef d'oeuvre qui nous rappelle le temps des comédies musicales, la difficulté de percer et de continuer à rêver.