[Critique] La Reine des Neiges (2013) 10/10 - Mature et beau, La Reine des Neiges brise la glace !
  Cinéma   Séries/TV   SVOD   Mangas   Cartoons   Jeux vidéo Gaming   Événements   Comics
Worlds of DC Sorties MCU Swipe CS
L'équipe Contact
10
10
Mature et beau, La Reine des Neiges brise la glace !
Mohamed Mir 9 November 2013 20:30

Si vous êtes l'une de ces personnes qui n'osent pas dire qu'ils sont allés voir un film d'animation Disney en prétextant y aller pour vos enfants, c'est terminé. Celui-ci arrive s'inscrit parfaitement dans la lignée de l'univers des princesses Disney, mais atteint un certain niveau de maturité. L'histoire peut paraître un peu plus dure, plus terre-à-terre avec ses "aînées". Et c'est ce qui va en faire une histoire encore plus magique, parce que ça n'est ni cucul, ni gnangnan... mais cela peut plaire aussi bien aux enfants, qu'aux plus grands enfants. Je ne suis pas le plus grand fan des princesses Disney, je préfère vraiment Tarzan, Toy Story (et la série Buzz l'éclair) ou encore le Roi Lion (+ la série Timon et Pumba) mais j'ai été agréablement surpris et content de ce film. On sent que l'équipe qui a travaillé dessus s'y est mis sérieusement, avec beaucoup de coeur et beaucoup d'amusement.

Le simple fait d'avoir une histoire qui parle de deux sœurs qui s'affrontent, d'une certaine manière, au lieu d'une seule princesses en face d'un prince, marque un changement dans ce monde. Jennifer Lee l'a bien expliqué dans la master class qui a suivi la projection du film, pour beaucoup d'entre nous le prince charmant n'existe plus et il faut avoir un certain vécu avec une personne pour envisager un mariage. Et c'est ce point qui fait que l'histoire d'amour du film n'est pas celle d'un couple, mais vraiment un lien familial fort.

Ce lien familial était très fort, mais suite à un moment de panique d'Elsa qui aurait pu tuer sa petite sœur Anna lorsqu'elles jouaient, ce lien s'est vraiment "refroidi". Les trolls ont pu sauver Elsa, en lui retirant le souvenir des pouvoirs de sa sœur (pas les moments de bonheur) mais une mèche blanc lui est resté. Ce qui rappellera indéfiniment à Elsa qu'elle est un danger pour les autres et surtout pour la cadette, qui ne comprends pas pourquoi ce mur entre elles... un mur qu'on voit souvent symbolisé par la porte de la chambre d'Elsa qui est toujours fermée.



Chaque personnage est unique en son genre et différent des autres en tout point, au final en tout cas. Par exemple, sans compter les trolls qui vous rappelleront peut-être beaucoup d'amis ou votre famille (qui sait), Anna est le personnage auquel beaucoup de petites filles pourront s'identifier : joyeuse, elle saute partout, elle veut s'amuser et cherche à sortir tout en oubliant qu'elle peut être malheureuse tellement elle veut rire. Et c'est pour ça qu'elle est en partie le personnage principal de l'histoire, son personnage peut nous ressembler. Même en prenant l'exemple de Kristoff, vous aurez une certaine sympathie pour lui. Il a beau avoir été élevé par des trolls et préférer la compagnie de son renne Sven, il agit de façon tellement "humaine" : il est gêné en face des gens, il n'hésite pas à dire ce qu'il pense, il a ses moments de faiblesses mais il a un très grand cœur. Contrairement au Duc de Weaselton (jeu de mot dans la VO : Wesel ? Weasel (fouine) = Vicieuxton) qui a tout ce que l'on ne voudrait pas avoir, chez le vieux méchant qui cherche juste à voler et en avoir plus pour son propre intérêt !

Finalement, les personnages qui m'ont vraiment plu (au point de vouloir les avoir avec moi), sont Olaf et Elsa. Ils sont complètement opposés, mais je les adore vraiment. Olaf symbolise une grande naïveté né d'amour et d'amusement de deux petites filles. Même sans le vouloir, il vous fera rire, comme dans la bande-annonce avec son petit nez de carotte. Alors que d'un autre côté, vous avez Elsa qui a une image tellement puissante et raffinée... une image qui cache un lourd secret et une peur d'un pouvoir qu'elle ne peut pas contrôler. Son renfermement sur elle-même et sa froideur à l'égard de sa sœur ajoutent de la tristesse à cette sorte de malédiction dans laquelle elle est prisonnière. La libération de son pouvoir la soulagera vraiment, elle ne pouvait plus se retenir et sera enfin dans son propre élément... mais une bonne nouvelle en apporte souvent une mauvaise, elle va plonger son royaume, le royaume d'Arandelle dans un hiver éternel.

Elsa et Anna symbolisent donc un amour qui sera plus violent mais aussi plus puissant que tout. L'histoire tourne essentiellement autour de cet amour et du pouvoir (ou de la malédiction) qui pèse sur elle à travers le pouvoir d'Elsa. Nous les verrons grandir et leur relation va radicalement changé, sans pour autant qu'elles changent à l'intérieur d'elle. Tout le conte aurait pu se dérouler sur le couronnement d'Elsa, qui est arrivé à l'âge de gouverner sur Arandelle. Mais nous avons des détails sur leur jeunesse, la mort de leur parent alors qu'elles étaient encore très jeunes, et l'ouverture d'un palais qui était déjà de glace, symboliquement. Elsa et Anna sont donc princesses et reines de droit, sauf qu'Elsa porte comme un fardeau le titre de reine des neiges depuis sa naissance, un détail qui tenait à cœur aux artistes de Walt Disney Animation Studios qui voulaient rendre crédible la naissance d'un être avec des pouvoirs qui grandiront.



En plus d'avoir la panoplie de personnages (que vous pouvez retrouver juste au dessus de la bande-annonce), les 3 aitres acteurs sont le côté CGI, le chant et les deux fusionnés à l'histoire donnent naissance au dernier : la magie. Pour les plus grands, nous sommes habitués depuis très longtemps à avoir de l'animation "hand-drawn", qui est donc vraiment dessinée. Et récemment, les princesses Disney ont accueilli la nouvelle recrue en images de synthèses : Raiponce. La technologie prend le pas, mais ce choix est justifié. Les dessins ne peuvent pas tout fournir, en terme d'effets, d'animation, de rendus, de couleurs, de transparence(s) et aussi la magie n'est pas la même.

Certains pourront (ont/vont) contester ce choix mais le rendu reste absolument époustouflant. Il ne faut pas se dire que la technologie n'avance pas et que nous en sommes encore aux patronymes de la Nintendo 64... Loin de là, il y a un côté très beau et presque réel dans ces images. Les expressions semblent de plus en plus travaillées, proches de la réalité, et touchantes. Tout comme les doubleurs qui retranscrivent l'émotion que l'on voit à travers leur voix, leur façon de respirer et les intonations des phrases.

En parlant des doubleurs, je vous disais que ce Disney s'offre un nouvel acteur : le chant. Le film commence déjà en fanfare avec une musique. Le logo de Disney (Mickey is back!) s'affiche, le logo du film aussi et c'est là que tout se lance. Directement en chanson ! Je tiens quand même à vous dire que c'est extraordinairement bien fait. Les chansons se mêlent bien à l'histoire, et parfois ce sont elles qui nous en apprennent plus sur un personnage (par exemple, la rencontre entre Hans et Anna se fait en musique). Le travail réalisé par les doubleurs est remarquable, quand vous entendrez la 5ème chanson de la Soundtrack du film (Let It Go), vous comprendrez... en plus d'avoir une très belle et (très très) puissante voix, elle a le pouvoir de rendre cette musique addictive ! D'ailleurs voici la tracklist, qui sera disponible dès le 25 novembre 2013 :

Tracklist

  1. Frozen Heart Performed by Cast
  2. Do You Want to Build a Snowman? Performed by Kristen Bell, Agatha Lee Monn and Katie Lopez
  3. For the First Time in Forever Performed by Kristen Bell and Idina Menzel
  4. Love Is an Open Door Performed by Kristen Bell and Santino Fontana
  5. Let It Go Performed by Idina Menzel
  6. Reindeer(s) Are Better Than People Performed by Jonathan Groff
  7. In Summer Performed by Josh Gad
  8. For the First Time in Forever (Reprise) Performed by Kristen Bell and Idina Menzel
  9. Fixer Upper Performed by Maia Wilson and Cast
  10. Let It Go (Demi Lovato Version) Performed by Demi Lovato
  11. Vuelie (Featuring Cantus) Score
  12. Elsa and Anna Score
  13. The Trolls Score
  14. Coronation Day Score
  15. Heimr Àrnadalr Score
  16. Winter’s Waltz Score
  17. Sorcery Score
  18. Royal Pursuit Score
  19. Onward and Upward Score
  20. Wolves Score
  21. The North Mountain Score
  22. We Were So Close Score
  23. Marshmallow Attack! Score
  24. Conceal, Don’t Feel Score
  25. Only An Act of True Love Score
  26. Summit Siege Score
  27. Return to Arendelle Score
  28. Treason Score
  29. Some People Are Worth Melting For Score
  30. Whiteout Score
  31. The Great Thaw (Vuelie Reprise) Score
  32. Epilogue Score

Source:



Le producteur Peter Del Vecho nous a bien expliqué qu'il y avait une recherche de crédibilité, et non pas de réalisme. Les 600 personnes (300 artistes) qui ont travaillé sur le film ont passé leur temps à chercher ce qui serait meilleur pour le film en écoutant tout type de suggestions pour le rendre « magique pour tout le monde ». Le film s'est donc réalisé autour de 3 idées clefs :

  • Une histoire convaincante
  • Des mondes crédibles
  • Des personnages attirants

À mon avis, vu le travail réalisé en amont, je pense que le challenge est réussi et que Disney a de quoi être fier de sa nouvelle production. Le thème du film correspondra tellement bien à la saison et au temps qu'il devrait faire, les enfants seront encore plus comblés. Pour moi, le film est très bien fait, je n'ai pas vraiment eu de choses à reprocher puisque j'ai été comme un enfant devant le film. Une ou deux chansons peuvent être un peu niaises, mais sont tellement mignonnes et attirantes qu'on en oublie ce détail. Vivement Noël et vivement la sortie du film, je vais y retourner à coup sûr ! Je retiens deux choses : maturité dans le fond + beauté visuelle et sonore.



Publicité



Accepter
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.