[Critique] Mazinger Z Infinity (2017) 7/10 - Go Nagai fête ses 50 ans de carrière en toute beauté
  Cinéma   Séries/TV   Streaming   Mangas   Événements   Comics   Jeux vidéo Gaming   Cartoons
Worlds of DC Sorties MCU Swipe CS
L'équipe Contact
7
10
Go Nagai fête ses 50 ans de carrière en toute beauté
Mohamed Mir 2 November 2017 12:00

Pour célébrer les 45 ans de la franchise mais aussi les 50 ans du créateur Go NAGAI, Toei Animation produit et distribuera le film MAZINGER Z, INFINITY pour une sortie en janvier 2018 au Japon. Le film sortira exclusivement dans un premier temps en France avec une sortie prévue pour le 22 novembre 2017. Mais qui est Mazinger Z ? Pourquoi est-ce si important de voir ce film d'animation ?

Certains d'entre vous ne le connaissent pas forcément mais Go Nagai est aussi le créateur de Goldorak. Il est en quelque sorte le papa des mangas japonais avec des robots commandés par les humains, jusqu'à aujourd'hui encore son influence se sent dans les animations et publications manga papiers d'aujourd'hui. 50 ans ce n'est pas rien non plus, Go Nagai a voulu bien terminer Mazinger Z et c'était l'occasion parfaite pour le faire.

Les points positifs


  1. L'animation en général


    Le film se veut pratiquement à la pointe de l'animation japonaise. Peu de "raccourcis" utilisés pour ne pas trop animer d'images, peu de dessins grossiers (ou du moins, on ne les voit pas dans le feu de l'action) et une vraie évolution graphique par rapport à la version d'origine sortie en 1972.

  2. Une histoire plutôt simple à comprendre


    En partant du principe que vous n'êtes pas fan ou connaisseur de la série, vous allez être légèrement perdu. Mais sachant que l'on reste dans un univers fictif, on peut assez vite comprendre ce qui se passe puisque c'est assez suffisamment expliqué durant tout le film.

  3. Des personnages crédibles


    Certains personnages veulent la paix, d'autres veulent de l'action, le grand méchant revendique un vrai sujet en parlant de cohésion et du mérite de l'espèce humaine. Chacun des personnages a quelque chose auquel les spectateurs peuvent s'identifier, que ce soit Koji qui sait qu'il est bon en combat, Sayaka qui doit prendre la bonne décision tout en devant peser ses sentiments pour Koji, Lisa qui est très émotive alors qu'elle ne devrait pas l'être, Boss qui continue de vivre avec un grand espoir pendant le temps de crise... tout le monde a quelque chose de très human malgré le côté fictif.

  4. Une saga de légende


    Go Nagai a bercé l'enfance de plusieurs générations et fait aujourd'hui un grand retour remarqué, non seulement avec ce film mais aussi avec les rééditions de ses oeuvres qui n'avaient pas forcément été connues ou qui ont tout simplement été éclipsées par l'ombre de Goldorak. Je vois toujours le retour de sagas épiques comme quelque chose de magique, surtout quand c'est réussi... un peu comme le grand retour de DRAGON BALL avec Battle of Gods et Fukkatsu no F.

  5. Pour tous les goûts


    Autant dire qu'avec le nombre de robots qui apparaîtront sur le grand écran en un seul film, il faut déjà saluer le travail imaginatif et d'animation pour trouver autant d'idées et les animer de manière à nous délivrer des combats intenses et fous. Et étant chacun aussi différents les uns que les autres, on ne s'attend pas à être aussi surpris et intéressé par les capacités de chacun des autres robots.

  6. La bande originale musicale


    L'un des plus gros points forts de ce film, c'est tout de même le côté musical.

Les points negatifs


  1. L'alliance 2D/3D bonne mais pas parfaite


    L'animation n'est pas parfaite pour autant. C'est beaucoup plus fluide que plein d'autres films animés japonais mais on sent parfois quelques latences/lenteurs, notamment vers la toute fin lorsque que tous les robots s'en prennent à notre héro.

  2. Placements de produits


    Je ne suis sûrement pas le seul à les avoir remarqué, puisque parfois ils étaient gros "comme des camions" mais quand on en arrive à le mettre dans une critique, c'est qu'ils sont assez flagrants et qu'ils n'apportent vraiment rien du tout à l'intrigue.

Je ne suis malheureusement pas connaisseur de toute la saga et encore moins l'un des fans les plus assidus mais en tant que simple amateur d'animation en général et notamment d'oeuvre japonaises, j'en conclus que MAZINGER Z INFINITY est un bon film. Pas parfait, notamment avec son intrigue légèrement trop mature pour des enfants qui seraient intéressés mais aussi parce qu'il faut suivre un minimum pour tenter de comprendre, surtout quand on ne connaît pas l'oeuvre d'origine.

Et au-delà des quelques images saccadées vers la fin du film, MAZINGER Z INFINITY prouve que l'animation japonaise fait de très très belles choses. L'histoire arrive tout de même à tenir debout, nous garder captivés avec tous ces robots qui sortent un peu de nulle part avec des designs pourtant aussi différents les uns que les autres. 


Publicité



Accepter
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.