[Critique] Mission: Impossible - Rogue Nation (2015) 8/10 - Mission accomplie pour Tom Cruise
  Cinéma   Séries/TV   SVOD   Mangas   Cartoons   Jeux vidéo Gaming   Événements   Comics
Worlds of DC Sorties MCU Swipe CS
L'équipe Contact
8
10
Mission accomplie pour Tom Cruise
Mohamed Mir 8 August 2015 11:39

Tom Cruise nous a habitué depuis assez longtemps à ses rôles dans des films d'action qui le mettent en avant comme une sorte d'agent super-entraîné. Et pour la cinquième fois, il est de retour en tant qu'Ethan Hunt, personnage principal de la saga Mission: Impossible.

Après avoir détruit le Kremlin et dévalé la tour du Burj Khalifa, l'agent indestructible Hunt va s'attaquer à quelque chose d'encore plus grand, encore plus fou et encore plus impressionnant. Nouvelles cascades, nouveaux ennemis, nouveaux alliés… Tom Cruise a-t-il réussi sa mission ?

Les +


  1. Tom Cruise


    Première raison qui fait que nous allons voir ce film, c'est Tom Cruise, il ne faut pas se mentir. J'adore cet acteur donc subjectivement, le film part déjà avec de bons points.


  2. Une suite mais pas de reboot


    Quand une franchise commence à obtenir un certain nombre de films, Hollywood pense qu'un reboot devrait être plus intéressant pour le grand public. Non, tout simplement non.


  3. Rebecca Ferguson en femme fatale


    Que dire de plus, une très jolie femme qui met une raclée aux grands, qui sait se défendre et jouer sur tous les plans, c'est assez intéressant. À aucun moment elle n'aura l'air d'une James Bond girl, pas de scène d'amour ou de sexe avec le héro, c'est surtout de la compassion et des objectifs à mener à bien, histoire de laisser l'action au premier plan dans le film.



  4. Tom Cruise n'est pas seul


    Entre Simon Pegg qui fait rire et Jeremy Renner qui a presque l'air d'être la voix de la raison, Tom Cruise peut tout aussi bien se faire voler la vedette. Dans le cas contraire, ces deux acteurs joueront à la perfection leur rôle et apporteront un vrai plus à l'histoire mais aussi aux autres personnages.



  5. Des scènes encore plus folles


    Rien qu'en regardant la bande annonce, vous pouvez remarquer que Tom Cruise est accroché à un avion en pleine course (et en plein décollage d'ailleurs). Chose qui prouve deux choses : qu'il fait ses propres cascades, comme Jackie Chan, et qu'il est complètement fou quand il s'agit de réalisme pour les spectateurs.



  6. La remise en doute de plusieurs succès


    Toujours sans trop vous en dire, les trailers annoncent déjà que l'IMF serait ciblé et attaqué par une sorte d'agence dissidente qui est tout aussi entraînée qu'eux. C'est l'occasion pour nous de voir chacune des branches de l'IMF partir en morceaux et changer radicalement de côté l'espace d'un instant.
    Mais en plus du Syndicat, c'est la CIA et l'État qui font en sorte que chacun des agents de l'IMF s'alignent ou soient capturés, l'IMF n'existe plus.


  7. La remise en cause d'Ethan


    Durant tout le film, le "Syndicat" va chercher à s'en prendre à l'agence Mission: Impossible et plus particulièrement à Ethan Hunt. Et tout sera mis en place afin de le discréditer sur tous les points. Jusqu'à même faire croire au public qu'Ethan devient obsédé et qu'il ne voit plus très clair…


  8. Pas le meilleur mais absolument pas le pire


    Certains préféreront le premier MI et d'autres vous parleront du quatrième (MI Protocole Fantôme) mais ce cinquième volet ne perd en rien sa qualité de grand film d'action et peut s'imposer en blockbuster de cet été puisqu'il n'y a pas vraiment de rival qui sortira dans l'immédiat en cette mi-août 2015.


  9. Les références incontournables


    « Ce message s'autodétruira dans… » ou encore « Votre mission, si vous l'acceptez… » restent deux phrases qui se doivent d'être dites dans un film de la saga. Les oublier serait un peu comme oublier de mettre du sel dans son plat.


  10. De bons rebondissements


    Jusqu'au bout du film, l'IMF sera toujours au bout du rouleau, dos au mur ou tout simplement dans la m*rde et pourtant ils trouveront (tous ensemble) toujours un moyen de s'en sortir. Cette fois, encore, plus par la ruse que par l'action ou les artifices. Les dégats et pertes humaines tentent d'être de plus en plus limités cette fois-ci dans le scénario.


Les points negatifs

  1. Le grand méchant… pas si puissant


    Attention, spoilers! Si chaque film d'espion apporte un nouvel ennemi qui devient l'égal ou supérieur à notre héro, on découvre qu'il aura toujours une longueur d'avance et un moyen de persuasion très convaincant tout en sachant se débrouiller pour se défendre seul.
    Dans ce dernier volet de Mission: Impossible, tous les ennemis de l'IMF sont d'anciens espions portés morts ou disparus afin de faire parti du Syndicat. Celui qui est à sa tête n'est autre qu'un ancien espion du MI6 qui s'appelle Solomone Lane. Rien de bien grave, sauf quand on se rend compte qu'il ne sait pas choisir ses recrues, qu'il est tout simplement incapable de mener à bien de lui-même une mission, que sa voix de "super méchant" est désespérante et qu'il n'a rien d'un ancien espion : aucune scène d'action, quand il faut tirer sur Ethan il manque son tir et il se fait piéger comme un rat…


  2. Mission: Impossible - Toucher Tom Cruise


    Comme je l'ai expliqué dans le point précédent, d'anciens espions sont choisis pour s'en prendre à l'équipe Mission: Impossible et pourtant, le film devrait changer de nom puisqu'aucun d'entre eux, qui sont pourtant très entraînés, ne pourra toucher Tom Cruise. Un exploit de plus pour Ethan "Indestrucible" Hunt.



  3. Pas de scène bonus


    J'aurais bien aimé voir une scène bonus sur Ethan et Ilsa, sur une possible suite ou une réhabilitation du groupe. Mais le film choisit de se terminer sur le changement d'une décision prise vers le début du film.


En gros, j'ai vraiment adoré le film. Après avoir vu les 4 Fantastiques lundi soir et Mission Impossible: Rogue Nation jeudi matin, la semaine a juste mal commencé pour bien se terminer. On en ressort plutôt satisfait et c'est un petit plaisir qui nous transporte pendant 2 bonnes heures.

Aucune raison de le comparer à d'autres films d'espions comme James Bond puisque le genre n'est pas le même, ni les attentes et encore moins les histoires. C'est plus judicieux de le comparer aux autres volets de la saga et de s'en faire un avis plus objectif.

Les fans iront voir le film pour Tom Cruise, pour les cascades et le côté indestructible de cet agent spécial qui fait tout et qui survit à tout. Pour le reste du public, attendez-vous à une très bonne dose d'action qui sera saupoudrée d'humour et d'un peu de drame. On devrait faire un parc d'attraction Mission: Impossible ou spécial hommage à la carrière de Tom Cruise.



Publicité



Accepter
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.