Cinéma   Séries/TV   Streaming   Mangas   Comics   Événements   Jeux vidéo Gaming   Cartoons
Worlds of DC Sorties MCU Swipe CS
L'équipe
8
10
Singes ensembles, film meilleur !
Mohamed Mir 19 juillet 2014 15:24

César est de retour en tant que grand leader d'une nouveau groupe de singes très évolués. Doués d'une parole et d'un esprit de groupe, ils vivent en commun presque comme des humains en agora. Les singes apprennent à s'exprimer et se comprendre pour créer leur "maison", leur "famille", leur "futur".

Quelques années se sont passés depuis La Planète des Singes : Les Origines et les humains sont de moins en moins nombreux. La grippe simienne a tout simplement décimé un grand nombre de vie et la race humaine ne veut pas admettre son erreur, ils accusent les singes d'être à l'origine de cette pandémie.

L'Affrontement nous fait encore plus nous approcher de l'histoire que les plus anciens ont pu connaître. Pas encore totalement mais partiellement, le début de la guerre entre les hommes et les singes est lancée dans ce film, sans que César n'en soit la cause principale bien sûr. Tout est pensé de manière à ce que l'on puisse y croire, le scénario est crédible parce que l'on pourrait croire que la relation César/Koba reflète celles des humains entre eux.

Koba joue un rôle encore plus gros dans le film, prévisible mais intéressant à regarder parce qu'il n'a aucune pitié pour les humains et s'en prendre aux siens n'est pas impossible. Il est prêt à tout pour atteindre son but. César est beaucoup plus calme, il réfléchit à ce qu'il doit faire et pèse les "pour" et les "contre" de chaque acte, en espérant que la paix pourrait s'installer. Ce qui rend aussi l'histoire encore plus "humaine", c'est la famille de César et surtout son fils Yeux Bleus. Comme tout adolescent (je crois que c'en est un) il n'écoute pas vraiment son père et ne veut en faire qu'à sa tête. Koba réussira aussi à l'amadouer comme un fourbe, mais il aura un bon rôle vers la fin du film.

Bien sûr, le film n'est pas centré que sur les singes, il y a aussi Dreyfus (Gary Oldman) chef de la résistance humaine et aussi le groupe/la famille de Malcolm. Dreyfus et Malcom ont crée une colonie avec une idée commune pour la survie de leur peuple mais leur chemin s'égare petit à petit dès qu'ils apprennent à quel point les singes sont évolués. L'un est prêt à foncer les attaquer et l'autre à chercher une entente avec eux. Rien qu'à ce moment, il y a une sorte de parallèle entre eux et César/Koba qui vont se séparer à cause des idées du plus extrême des deux. Chaque acteur joue son rôle à la perfection, Malcolm (Jason Clarke) joue extrêmement bien la peur lorsqu'il se retrouve dans la "maison" des singes, Andy Serkis nous dépeint un monde complètement différent avec la motion capture de César et Koba semble vraiment très marqué par la haine des humains.

Ayant vu le film en 3D, nous avons remarqué que certains moments étaient beaucoup plus agréables SANS les lunettes 3D. Tout simplement parce que l'obscurité des lunettes gâchait l'image ou parce que certains scènes ne demandaient pas spécialement d'être vues en 3D.
Deuxième petit détail, la façon de parler encore un peu brouillon et nouvelle de parler des singes me fait penser à des Japonais qui parlent anglais. C'est mignon !


Pour finir, les fans le savent sûrement déjà mais L'Affrontement n'est que le début de tout, la suite promet de grandes choses pour la guerre humains/singes. 20th Century Fox France nous avait réservé l'une des meilleures promotions que j'ai pu voir depuis très longtemps : une projection qui arborait le thème du film, le côté "survivants" humains dans des hangars abandonnés. Il ne manquait plus qu'une apparition d'acteurs/cosplayeurs déguisés en singes ou des bruitages de singes en fond pour vraiment rajouter une ambiance bien plus pesante.



Publicité



Accepter
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.