Cinéma   Séries/TV   Streaming   Mangas   Comics   Événements   Jeux vidéo Gaming   Cartoons
Worlds of DC Sorties MCU Swipe CS
L'équipe
7
10
Waititi Puissance 4
Mohamed Mir 5 juillet 2022 15:04

Alors que la Phase 4 du Marvel Cinematic Universe semble approcher de sa fin, Thor: Love and Thunder est la touche de légèreté prévue pour nous divertir cet été.

Après Spider-Man: No Way Home et Doctor Strange In the Multiverse of Madness qui ont joué sur la grandeur et l'ampleur des héros au sein du multivers, ce quatrième film Thor est l'occasion de se recentrer un peu sur un élément un peu plus joyeux de l'histoire, l'amour. Mais bien sûr, l'ampleur ici est différente puisqu'elle introduit un personnage qui cherche à tuer tous les dieux.

Les points positifs

  1. Premier quatrième film solo

    Thor est officiellement le premier personnage de Marvel à obtenir un quatrième film solo. Pour le moment, Iron Man et Captain America prenaient la tête avec 3 films, Ant-Man va arriver à sa troisième aventure et si nous comptons Spider-Man, il en a effectivement 3 au sein du MCU. Hemsworth est donc non seulement l'un des plus anciens acteurs de cet univers mais aussi l'un des seuls Avengers originaux à toujours à être présent.

  2. L'humour est plus confiant

    On sent qu'il y a deux choses qui font cet effet : le réalisateur s'est plus lâché que dans son film précédent et l'acteur principal est plus à l'aise que jamais. Ce sera presque une critique pour certains mais ce sont ces deux éléments qui font que le film est drôle et qu'il rend Thor plus « ridicule », cela permet de se détacher d'une image trop sérieuse du dieu de la foudre.

  3. Hemsworth et Thor fusionnent

    Ce ne sont peut-être que des détails mais ils font la différence sur certains points : l'humour, l'appréciation du personnage, le côté papa-poule… il y en a pour tout type de fans, que ce soient celles et ceux qui veulent apprécier son corps musclé quand Zeus lui retirera ses habits ou celles et ceux qui veulent juste rire un bon coup. Mais on a un côté aussi très rassurant (paternel) tout en étant suffisamment sérieux pour montrer qu'aux moments voulus, Thor sait prendre les bonnes décisions.

  4. Le retour de Jane Foster

    Non seulement le retour de Natalie Portman est une bonne chose pour les fans, qui voulaient revoir l'actrice, mais c'est aussi une bonne façon d'adapter l'un des arcs les plus intéressants dans les comics de Thor. Jane qui devient Mighty Thor est l'une des histoires qui a fait les plus grandes ventes dans les comics et son adaptation nous permet d'obtenir une nouvelle super-héroïne qui rejoint le MCU. N'en déplaise aux critiques qui ne veulent pas d'une femme qui remplace Thor, elle n'est pas là pour ça, son rôle est différent et elle fait son propre truc. C'est même encore plus intéressant de la voir presque douter, elle n'est pas parfaite et cela rajoute au charme du personnage qui découvre ses nouveaux pouvoirs.

  5. Le flashback sur la relation Thor-Jane

    Comme promis, la relation et surtout la rupture entre les deux personnages a été expliquée. Certes, l'histoire a totalement l'air inventée et imaginée comme un film ou une série télévisée mais la chute et l'impact de certains moments permettent de mieux comprendre certaines choses : pourquoi Mjölnir choisir Jane ? Qui a quitté qui ?

  6. Valkyrie reprend du service

    Le personnage de Tessa Thompson a ce moment de nostalgie ou ce frisson de la bataille qui lui manque et elle va enfin pouvoir/devoir faire face à ce qu'elle a perdu : ses partenaires, ses sœurs et donc en quelque sorte, l'amour qu'elle portait en elle.

  7. Rock'n'roll et très coloré

    Ce qui rajoute un peu de style à ce film, c'est son jeu de couleur. On part sur quelque chose de très prononcé, très années 70-80 et une bande-sonore qui tourne dans ces eaux et cela donne une autre dimension à Thor. Cela vient autant appuyer les moments tristes que les moments plus légers, sans pour autant trop les dénaturer.

  8. La scène post-credits (la seconde)

    Nous avons enfin droit à quelque chose qui est mentionné depuis les débuts de Thor, c'est court mais c'est suffisant pour aller plus loin dans la mythologie asgardienne.

Les points négatifs

  1. Un peu trop de Waititi ?

    Prenez Thor Ragnarok et augmenter l'humour, les blagues, les folies et tout le style du réalisateur mais de plusieurs niveaux. Cela ne plaira malheureusement pas à tout le monde, c'est comme si le réalisateur allait un peu plus loin, puis se disait « ce n'est pas assez, on pousse encore plus ».

  2. Gorr n'est pas mémorable

    C'est l'un des points qui est un peu décevant parce que, malheureusement, le fait d'avoir Christian Bale ne rend pas ce rôle si spécial. L'impression qui nous est laissée, c'est que n'importe quel autre acteur aurait pu jouer le rôle et le résultat serait le même. Il manque ce petit quelque chose en plus qui fait que Bale nous aurait apporté plus que de l'empathie. Certes, on peut tenter de comprendre et justifier ses actes, presque comme Thanos à un moment, mais cela retombe finalement comme un soufflé.

  3. La scène mid-credits (la première)

    Au-delà du fait qu'elle soit déjà en fuite sur Internet, cette scène nous dévoile ce qu'il pourrait arriver dans la suite mais il y a beaucoup trop de blabla pour finalement juste 2 secondes intéressantes sur la fin et encore, c'est coupé de manière abrupte. Un nouveau personnage fait son entrée… mais celle-ci n'est pas très convaincante.

Conclusion

Il semble y avoir un consensus pour l'ensemble des critiques : il faudra avoir (vraiment) apprécié Thor Ragnarok pour apprécier le plus possible cette quatrième aventure. Tout est doublé et surtout l'humour de l'équipe.

Cela ne garantit pas pour autant l'appréciation totale du film mais cela aidera grandement d'un point de vue général. Si ce sont essentiellement les fans de comics et les cinéphiles qui risquent de ne pas tout aimer, le grand public appréciera le divertissement de cet été.


Publicité



Accepter
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.