[Critique] Black Panther: Wakanda Forever (2022) 7.5/10 - La clôture tant attendue
  Cinéma   Séries/TV   Streaming   Mangas   Événements   Comics   Jeux vidéo Gaming   Cartoons
Worlds of DC Sorties MCU Swipe CS
L'équipe Contact
7.5
10
La clôture tant attendue
Mohamed Mir 8 November 2022 18:00

Tous les deuxièmes films font face au challenge de faire mieux que le titre précédent, mais Wakanda Forever fait face à beaucoup plus de problèmes que ça. Est-il à la hauteur de son prédécesseur sorti en 2018 ?

Les points positifs

  1. Faites vous votre propre avis en regardant le film

    Même si le but de notre critique est de vous donner notre avis, sans vous influencer bien sûr, j'aimerais mettre l'accent sur le fait qu'il faut regarder les films pour se faire un avis plus concret plutôt que de juste chercher l'information qui vous fera avoir un tweet pour le buzz, surtout quand il s'agit des rumeurs et des potentiels personnages qui peuvent apparaître. Le meilleur exemple reste la rumeur de l'apparition d'un certain Doctor Doom, même si nous rapportons ce genre de rumeurs, rien n'est garanti donc il n'y a aucune raison d'être déçus ou énervés si cela n'arrive pas… rien n'a été promis.

  2. Une (seule) scène bonus

    Le film droit qu'à une seule scène post crédit et c'est peut-être l'un des meilleurs choix qu'ils ont fait pour l'instant point d'une certaine manière on aurait pu avoir cette scène directement dans le film mais c'est une belle façon de vraiment apporter une sorte de conclusion et d'espoir pour la suite. Et même si c'est le dernier film de la Phase 4 du MCU, le film et cette scène ne laissent pas de faux espoirs ou de coupure nette qui annonce la couleur de la Phase 5 du MCU.

  3. Les origines de Namor

    Même si nous sommes toujours dans une adaptation et non pas dans un copier-coller, certains points peuvent et parfois devraient rester les mêmes pour le simple fait que les fans attendent depuis très longtemps son arrivée sur grand écran. Malheureusement comme vous le verrez dans les points négatifs, il y a des choses qui ne plaisent pas forcément. Mais parmi les choses intéressantes faites avec le personnage, c'est tout le côté visuel et un peu plus tribal de Talocan qui a gardé un côté 16ème siècle, tout en tentant de moderniser certains éléments avec de la technologie, mais différemment des Wakandais. L'univers inspiré des mayas donne presque un effet miroir du Wakanda.

  4. Les personnages se perdent parfois

    Parfois rare mais avec un impact, c'est un point intéressant pour nous faire rester dans ce film : certains personnages semblent totalement en décalage avec ce qu'ils sont censés être. C'est ce qui ajoute parfaitement le côté désorienté après la perte d'un être cher mais aussi d'une figure emblématique dans leur vie. Quand leur sauveur, leur frère/mari/fils, leur roi disparaît, c'est une part d'eux-mêmes qui disparaît dans le processus. La question de savoir comment se retrouver, comment accepter, comment avancer et comment faire mieux.
    Conclusion : cela nous donne des personnages qui ont une réelle évolution, des personnages qui ont du sens et surtout des personnages forts (et oui, ce sont essentiellement des femmes).

  5. Qui est le nouveau Black Panther ?

    Il y aurait pu avoir tellement de possibilités mais c'est le choix le plus probable et le plus logique. Non seulement c'est quelque chose qui existe dans les comics mais aussi c'est quelque chose qui n'a pas vocation à plaire à un public plutôt qu'un autre, il est surtout question de l'évolution de l'histoire et la mise en place des éléments qui rendent le film intriguant.

    Et c'est sans même compter sur le rituel qui transformera le personnage en Black Panther, la rencontre ainsi que la personne qui servira de guide sont très bien choisis et cela va suivre une trame qui change la vision du protecteur du Wakanda à l'approche du combat contre Namor et les Talocans.

  6. Les hommages à Chadwick Boseman

    Pour rappel, la surprise a été totale pour le monde entier et l'ensemble des équipes du premier film lorsque nous avons appris que l'acteur principal qui incarnait le Roi T'Challa depuis Captain America: Civil War (2016), Chadwick Boseman, nous avait quitté des suites d'un cancer.

    Depuis l'introduction Marvel Studios « Thank You Stan » diffusée après au début de Captain Marvel donc juste après la mort de la légende de Marvel Stan Lee, celle du film Wakanda Forever sera probablement l'introduction qui aura le plus grand impact et le plus bel hommage dans les années à venir.

    Les plus pessimistes penseront que le film va tirer la corde de l'émotion et de la fausse tristesse mais ces personnes auront tort. Même si son personnage est mentionné quelques fois, il ne fait vraiment partie de l'intrigue qu'à deux moments : au début pour montrer la surprise et le chaos dans lequel le Wakanda sera plongé et à la fin, pour signifier un apaisement et une clôture. Même si on déplore que la seconde fois Marvel Studios n'ait utilisé que des images des films, et non pas des images inédites (coupées, coulisses etc), l'hommage est là. Sa longueur ou sa nécessité ne dépendront que de vous, mais on ne peut pas retirer l'émotion et l'intention.

Les points négatifs

  1. Atlantide vs Talocan

    Ce point est assez mitigé pour ma part parce que j'aurais très bien pu imaginer l'Atlantide vu par Marvel Studios, même si la crainte d'être comparée au film Aquaman est ce qui les a fait changer ce point. Et même si cela offre d'autres opportunités notamment en terme d'adaptation et en terme de représentation, ce n'est pas forcément quelque chose qui était nécessaire. Hé c'est surtout d'autant plus important sachant que cela n'aurait absolument rien changé, sauf pour justifier les origines du prénom de Namor.

    Les origines de Namor sont totalement réimaginées, et encore une fois c'est un point qui dépendra de votre sensibilité au personnage. Mais l'origine de son prénom est peut-être le point qui est réellement négatif pour nous : dans les comics, son prénom signifie « fils vengeur » en Atlante mais bien évidemment, sans Atlante son origine est transférée à une origine hispanique. Une fois en âge de venir sur Terre, il monte à la surface et y découvre quelque chose qui le fera se battre pour la première fois et c'est là qu'il se fera appeler « El niño sin amor » qui signifie l'enfant sans amour, car personne ne devrait aimer un enfant comme lui. Et il va indiquer que Namor devient le nom que ses ennemis lui donnent.

  2. La promotion

    L'une des deux plus grandes faiblesses du film reste sa promotion : beaucoup trop de contenu a été dévoilé à travers la bande-annonce officielle mais aussi les derniers spots publicitaires depuis quelques temps. Marvel Studios sait que le spoilers ne diminuent pas l'image d'un film, au contraire cela augmente sa visibilité et sa notoriété, mais c'est aussi un exemple bien clair que parfois il faut laisser une part de mystère dans le film et certains de ces mystères n'auraient pas dû être dévoilés avant la sortie pour pleinement en profiter en tant que spectateur.

  3. La longueur

    C'est l'un des trois grands points faibles du film : il est long. Même s'il ne dépasse pas The Batman, qui reste le plus long film de super-héros cette année, mais durant une bonne partie du film, on sent que l'histoire tire en longueur. Et le pire, c'est que la fatigue vient à force de toujours attendre un événement particulier (comme la révélation du nouveau Black Panther, la conclusion du combat entre Talocan et le Wakanda, la fin du film, etc).

Conclusion

Black Panther: Wakanda Forever est un film dans lequel on se perd dès le début en termes de sentiments et d'introduction, mais aussi pendant tout le film en termes de narration et de personnages, qui finissent par se retrouver à la fin… résultat : nous retrouvons notre chemin progressivement.

Il y aura toujours une part du public (ou de vous-même) qui pourra penser que le film joue fortement son marketing sur l'émotion de la mort de l'acteur principal, et il y aura aussi peut-être probablement une part du public (et aussi de vous) qui aimeront la conclusion apportée pour T'Challa et Chadwick Boseman.

Beaucoup d'éléments ont été révélés par la communication et le marketing mais, heureusement, il reste encore des surprises jusqu'à la toute fin du film, sans avoir à forcer le fait que nous changeons de Phase dans le Marvel Cinematic Universe et sans utiliser la facilité du Multivers, même si nous sommes dans la Saga du Multivers.

Retrouvez l'avis de l'ami Guillaume sur son blog !


Publicité



Accepter
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.