Ben Affleck confirme que ce sera sa dernière apparition en Batman - The Flash (actualité)
  Cinéma   Séries/TV   Streaming   Mangas   Événements   Comics   Jeux vidéo Gaming   Cartoons
Worlds of DC Sorties MCU Swipe CS
L'équipe Contact

Dans une interview avec le Herald Sun, Ben Affleck se confie sur sa vie actuelle ainsi que son retour dans la peau de Batman… pour la dernière fois !

Alors que les yeux du monde entier sont rivés sur The Batman, prévu pour début mars 2022, le chevalier noir de Gotham apparaîtra aussi dans plusieurs autres propriétés DC et grace à plusieurs autres acteurs comme Michael Keaton et Ben Affleck dans The Flash au cinéma ou encore seulement Keaton dans Batgirl pour HBO Max.

Je n’ai jamais [encore] dit ça - c’est du tout chaud - mais peut-être que mes scènes préférées concernant Batman, et de l’interprétation de Batman que j’ai fait, étaient dans le film Flash.

J’espère qu’ils garderont l’intégrité de ce que nous avons fait parce que j’ai pensé que c’était énorme et vraiment intéressant, différent, mais pas d’une façon qui serait incompatible avec le personnage.

- Ben Affleck

Mais l’acteur pèse tout de même ses mots, quand on voit tout ce qu’il a dû subir au fil des années sous la cape du chevalier noir de Gotham. Il est donc possible que ce qu’il mentionne, pas forcément tout ce qu’il a joué mais plutôt les scènes en particulier qu’il mentionne, ne figurent pas dans la version finale du film et il s’y est déjà préparé :

Qui sait ? Peut-être qu’ils décideront que ça ne fonctionne pas, mais quand j’y étais et que je l’ai fait, c’était très amusant et vraiment très intéressant et encourageant. J’ai pensé « Wow, je pense que j’ai enfin compris le truc ».

- Ben Affleck

Donc s’il vous faut une petite piqûre sur les 8 longues années (déjà) de Ben Affleck en tant que Bruce Wayne, de son annonce à son dernier tournage cette année, voici un retour sur les événements qui ont marqué sa vie :

Batfleck transforme les sceptiques en fan

Le fait d’incarner Bruce Wayne est une énorme pression en soit pour n’importe quel acteur qui doit être en même temps à la hauteur des attentes des fans et à la hauteur des précédentes itérations du personnage à travers les décennies. Et Ben Affleck sait ce que ça fait puisqu’à ses débuts, ou du moins lorsqu’il a été annoncé pour le film qui allait devenir Batman v Superman au lieu d'être une siute de Man of Steel, les réactions étaient négatives.

Une fois les premières images révélées, les bandes-annonces et le film entier sorti, le public a rapidement changé d’avis et le Batfleck s’est trouvé une nouvelle fan base énorme qui apprécie la vision de Snyder mélangée à l’histoire du comic book The Dark Knight Returns (aussi adapté en film d'animation) et l’interprétation de Ben Affleck en tant que Bruce Wayne et Batman plus âgé, plus expérimenté et plus sombre.

 

À ce moment, Warner Bros. Pictures lançait DC Films et préparait un DC Extended Universe avec plusieurs talents pour gérer ces projets (Patty Jenkins pour Wonder Woman, James Wan pour Aquaman, Rick Famuyiwa pour The Flash et Ben Affleck pour Batman) mais aussi des projets sans noms assignés ou sans date précise comme les films Green Lantern Corps, Cyborg ou encore Nightwing.

Justice League : la descente aux enfers

L’histoire montrera que seuls les deux premiers noms seront restés puisque The Flash perdra plusieurs réalisateurs d’affilé pour différends créatifs et Cyborg ne semble même plus dans les cartons aujourd’hui. Mais à ce moment, le plan était déjà de se concentrer sur la création de la Ligue des Justiciers au cinéma et ensuite voir ce qui se passera…

Avec le film suivant, Justice League, la barre était placée (très) haut avec Batman qui devait diriger une équipe dans l’ombre de la mort de Superman mais le studio ne voulait plus aller dans la même direction que Snyder après une réception très mitigée de ses derniers films (malgré des chiffres impressionnants au box office mondial) et avec la mort de la fille du réalisateur, le désastre ne faisait que commencer…

C'était vraiment Justice League qui a enfoncé le clou pour moi. C'était une mauvaise expérience à cause d'une confluence de choses : ma propre vie, mon divorce, être trop longtemps en déplacement, les agendas en compétition et ensuite la tragédie personnelle de Zack et les reshoots.

C'était juste la pire expérience. C'était horrible. C'était tout ce que je n'aime pas. C'était devenu le moment où je me suis dit « Je ne vais plus faire ça ». Ce n'est pas seulement que Justice League était tellement mauvais, parce que ça aurait pu être n'importe quoi.

- Ben Affleck

 

Une fois que Zack Snyder est parti, c’est Joss Whedon qui a pris le relai. Là où certains voyaient une simple aide scénaristique et un réalisateur de talent qui pourrait finir le film pendant que Snyder se concentre sur sa vie de famille et leur période de deuil, d’autres ont malheureusement dû subir une mauvais période. Whedon a tout changé : façon de travailler, trame du film et relation avec les acteurs.

Ray Fisher, Gal Gadot et Ben Affleck ont publiquement fait comprendre qu’ils n’ont pas passé un bon moment sur ces reshoots. Et malheureusement pour le Batman du moment, tout n’allait pas forcément pour le mieux : l'alcoolisme et la perte de l'envie de jouer le rôle ont tout changé.

J'ai commencé à trop boire aux alentours de Justice League, et c'est une chose difficile à assumer. Je suis sobre depuis un moment maintenant et je me sens vraiment bien, plus sain et mieux que jamais. Et le processus de rétablissement d'alcoolisme a été très instructif.

J'ai montré à quelqu'un le script [du film] The Batman, on m'a dit « Je pense que le script est bon. Je pense aussi que tu vas boire à en mourir si tu passe par ce que tu viens de passer à nouveau ».

- Ben Affleck

The Batman sans Ben Affleck

Comme mentionné plus haut, Ben Affleck devait gérer un film solo sur Batman et ce projet était The Batman. L’acteur devait donc être acteur principal, réalisateur et producteur du film mais avec la pression grandissante du regard sur le personnage et la vision du studio, Affleck s’est retiré de la réalisation dans un premier temps. Il a ensuite été annoncé que Matt Reeves réaliserait le film et finalement, Affleck s’est totalement retiré du film.

Réaliser [The] Batman est un bon exemple. Je me suis penché dessus et j'ai pensé « Je ne serai pas heureux en faisant ça. La personne qui le fait devrait aimer. « On est supposé toujours vouloir ces choses, et j'aurais probablement aimé le faire vers 32 [ans]. Mais c'était le moment où j'ai commencé à réaliser que ça n'en valait pas la peine.

- Ben Affleck

   

Entre temps, Reeves a engagé Robert Pattinson dans le rôle et fait en sorte que ce film n’ait pas de lien avec l’interprétation de Ben Affleck, il s’agit bien d’un film en dehors du DCEU malgré les premières rumeurs donc un tout nouvel univers séparé sur lequel Reeves travaille pleinement pour l’étendre au travers d’une potentielle trilogie et des séries spin-off comme Gotham PD et Le Pingouin.

Avec tout ça, il était clair que Ben Affleck en avait fini avec le rôle et qu’il ne comptait pas reprendre le cape mais aussi que le studio ne cherchait pas à le faire revenir malgré ses 3 interprétations en comptant Suicide Squad de David Ayer sorti en août 2017. Zack Snyder avait même fait ses adieux à SON Batman et son glorieux menton.

Retour avec la Snyder Cut

Le mouvement mondial qui a été l’un des plus énormes, avec le changement de design de Sonic le hérisson par Paramount, a montré que les fans peuvent faire entendre leur voix. #ReleaseTheSnyderCut a progressivement pris d’assaut les réseaux sociaux, avec le soutien des talents et bien sûr les petits pics de Zack Snyder lors de son retour progressif sur les réseaux sociaux.

Donc alors que Warner Bros. Pictures restait sur sa position que cette vision d’origine du réalisateur n’existe pas, Snyder continuait de révéler des éléments inédites qui ne figuraient pas dans la version du film sorti au cinéma. Tout s’est donc accéléré au cours de l’année 2020, malgré la pandémie puisque c’est au cours d’une watch party que tout a été chamboulé.

Zack Snyder proposait aux fans, tous en confinement à l’époque, de lancer le film en même temps que lui et assister à une session de commentaire du réalisateur en direct pendant que le film défile avec des détails sur des choix créatifs et des images de ses storyboards. Man of Steel n’avait pas révélé grand chose mais la watch party de Batman v Superman a été le grand moment.

Au terme de la watch party, Zack Snyder a fait entrer quelques fans dans la discussion vidéo ainsi que Superman lui-même, Henry Cavill, afin d’annoncer l’existence et la sortie de la Snyder Cut sur HBO Max pour le courant de l’année 2021. La plateforme de streaming a donc montré que Warner Bros. Pictures, l’entreprise sœur au sein du groupe, n’avait pas forcément dit la vérité.

Même si HBO Max l’a peut-être fait pour gonfler son catalogue, l’intention était là avec un budget et la volonté de laisser le réalisateur dévoiler sa vision&helllip; en plus de quelques ajouts. Et parmi ces ajouts, nous retrouverons Ben Affleck qui est revenu tourner une scène en tant que Batman dans laquelle il reprend son costume de Knightmare Batman et nous offre enfin une confrontation inédite entre son Batman et le Joker de Jared Leto.

 

Finir en beauté avec The Flash

La Batfleck-mania n’était pas prête de s’arrêter puisque les fans ont encore plus envie de voir ce que Ben Affleck avait initialement prévu pour son film solo, dans lequel il devait affronter Slade Wilson aka Deathstroke, incarné par Joe Manganiello. L’acteur n’a pu interprété le rôle que dans la scène post-générique de Justice League mais Snyder l’a fait aussi revenir dans la Snyder Cut pour qu’il ait au moins une interaction avec Batman.

 

Mais avec l’interview de Ben Affleck, nous ne pouvons donc plus nous attendre à en voir plus puisque Ben Affleck ne semble pas être partant pour une nouvelle interprétation du personnage et on peut le comprendre : entre la pression du rôle, les avis négatifs, sa santé mentale et même plus simplement, un studio qui cherche à l’effacer, pourquoi chercher à se battre ?

Si Michael Keaton fait son retour pour prendre le rôle de mentor dans The Flash mais aussi dans le film Batgirl, c’est clairement pour remplacer cette image d’un Batman qui a fait du chemin en étant violent avec un autre Batman qui a fait du chemin, toujours en étant violent mais avec une image plus appréciée par Warner Bros et DC Films…

Mais d'un point de vue des fans, est-ce vraiment une bonne idée de vouloir tout raser et remplacer complètement son Batman (et Superman) ?

Source: Herald Sun

Date de sortie, réalisation, casting, distribution

The Flash est prévu pour une sortie cinéma le 2 novembre 2022 en France et le 4 novembre 2022 aux États-Unis. 

Andy Muschietti est à la réalisation pour le compte de Warner Bros. Pictures et DC Films.

Le distribution du casting au moment de l'écriture de cet article est la suivante :

  • Ezra Miller (Barry Allen / The Flash)
  • Kiersey Clemons (Iris West)
  • Ben Affleck (Bruce Wayne / Batman)
  • Michael Keaton (Bruce Wayne / Batman)
  • Sasha Calle (Supergirl)
  • Maribel Verdú (Nora Allen)
  • Ron Livingston (Henry Allen)
  • Michael Shannon (Général Zod)
  • Antje Traue (Faora Hu-Ul)

Synopsis, histoire

Ezra Miller est Barry Allen, alias The Flash, qui repousse les limites de ses super-pouvoirs dans le tout premier film solo du super-héros DC.

[minisite]worldsofdc[/minisite]

Chargement de l'article entier…
Trouvez des articles autour de The Flash sur Amazon !

Publicité



Accepter
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.